Agriculture : les femmes africaines se serrent les coudes pour asseoir leur autonomie
11 mai 2018
Lavieeco (24922 articles)
0 Commentaire
Partager

Agriculture : les femmes africaines se serrent les coudes pour asseoir leur autonomie

L’organisation Believe in Africa (Croire en l’Afrique) a choisi Marrakech pour la tenue de sa deuxième conférence African Women in Agriculture 2018, du 8 au 10 mai. L’investissement et le partenariat public-privé dans l’agriculture, le changement climatique et l’accès au crédit sont parmi leurs principales préoccupations.

La ville ocre a abrité la deuxième édition de l’événement Africain Women in Agriculture (AWA) organisé par l’ONG Believe in Africa. Tenu au musée Mohammed VI des civilisations et de l’eau du 8 au 10 mai, il a vu la participation de nombreuses femmes venues de tout le continent avec comme marraine la première dame du Nigéria, Aissata Issoufou.

Ayant pour thème «Empower women, empower the world», et bénéficiant du soutien du Groupe OCP et du partenariat de l’INDH, de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), d’ONU Femmes, de l’US African Development Foundation, et de Lilium Capital, cette rencontre a été l’occasion d’échanger sur les possibilités et les pistes pratiques pour améliorer la condition des femmes africaines dans l’agriculture et le développement durable. Objectif ultime : favoriser l’autonomie des femmes africaines agissant dans le secteur primaire.

Le soutien moral aussi important que l’appui financier

«Le soutien ne se limite pas à mobiliser des fonds, mais s’étend à l’encouragement, de toutes les initiatives s’inscrivant dans cet esprit, à l’appui moral et à l’écoute», a déclaré Angelle Kwemo, fondatrice de Believe in Africa, lors de la séance d’ouverture. Son discours passionné pimenté de quelques anecdotes puisées de ses rencontres avec de hauts responsables du continent et son énergie débordante ont positivement marqué la salle.
Plusieurs ateliers ont été programmés. Entre autres thématiques abordées : l’investissement et le partenariat public-privé dans l’agriculture, le changement climatique, l’approche genre et l’autonomisation des femmes, la libéralisation de l’accès au crédit et la finance inclusive, la sécurité et la souveraineté alimentaire…. Des exposantes de produits du terroir et de l’artisanat ont profité de l’occasion pour faire connaître les mille et une richesses des pays du continent.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *