AFEM : un nouveau mandat sous le signe  du soutien à la jeune génération
8 juin 2018
Wiam Markhouss (322 articles)
0 Commentaire
Partager

AFEM : un nouveau mandat sous le signe du soutien à la jeune génération

La nouvelle présidente de l’Afem a récolté 163 voix contre 75 pour sa rivale Leila El Andaloussi. Son objectif est de booster l’incubation de projets et dupliquer ce modèle au niveau régional.

C’est l’une des fondatrices de l’AFEM, elle est aussi présidente de la société de courtage Sadas Assurances et co-fondatrice de la Fédération nationale des agents et courtiers d’assurances du Maroc (FNACAM). Aicha Laasri Amrani vient d’être élue le 5 juin, lors de l’assemblée générale élective de l’Association des femmes chefs d’entreprises du Maroc à Casablanca, présidente de la dite association. Elle a ainsi recueilli 163 voix contre 75 pour sa rivale, Leila El Andaloussi.

La nouvelle présidente prendra donc les rênes de l’association pour un mandat de trois ans. «Maintenant que mes enfants sont grands, je peux me consacrer à l’AFEM et m’impliquer davantage dans le social», a appuyé la nouvelle présidente de l’association. Son objectif : promouvoir, développer et soutenir l’entrepreneuriat féminin. Cela passe par redonner à l’AFEM sa légitimité et redorer son image, notamment auprès des jeunes. Aicha Laasri Amrani souhaite en effet donner un nouveau souffle à l’association, mettant la jeune génération de femmes entrepreneures au cœur de la prise de décision.

Une centaine de projets à incuber durant le mandat

Le slogan choisi par la nouvelle présidente, «Ensemble, réinventons l’AFEM», reflètera-t-il la réelle stratégie de la présidente et de sa nouvelle équipe ? En tout cas, Mme Laasri a présenté lors de sa campagne un programme élaboré visant à fédérer et attirer plus de femmes entrepreneures et booster l’incubation de projets. Par le biais de l’incubateur «Maroc Premières» (qu’elle souhaite dupliquer dans les régions), la nouvelle présidente veut atteindre 100 projets durant son mandat et accompagner ces jeunes entreprises à obtenir leur premier client dans les six premiers mois d’incubation. Une autre mesure réside dans la création d’un fonds d’investissement AFEM Invest destiné à financer l’accélération des meilleurs projets incubés. Une sorte de fonds solidaire dans lequel les membres de l’AFEM apporteront une part pour financer les projets des unes et des autres. La réussite de ces projets implique un consensus entre les membres. Afin d’y parvenir, la nouvelle présidente a réalisé un travail en amont.

Avant d’entamer sa campagne, elle a lancé avec son équipe une étude auprès des membres pour remonter leurs besoins. Deux ont été identifiés : networking et business. C’est ainsi qu’a été décidé dans le programme la mise en place d’une charte de la préférence qui engage l’association à favoriser ses membres lors des consultations pour la réalisation de prestations pour l’association. Autre mesure : la création d’un guichet unique de mise en relation des membres de l’AFEM avec l’écosystème externe, secteurs privé et public et prestataires.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *