4 juillet 2014
Lavieeco (25050 articles)
0 Commentaire
Partager

Hausse des charges, que du bénef…

La hausse des coûts des facteurs de production, du pain béni pour de nombreuses entreprises.

Non, ce n’est point un étourdissement dû à Ramadan. A y regarder de près, c’est tout bénef pour eux quand les charges augmentent. Pour expliquer le relèvement des prix des matériaux de construction, certains fabricants et distributeurs disent, entre autres motifs invoqués, anticiper le surcoût que devrait générer la prochaine révision des prix de l’électricité. En somme, rien n’est encore fait, mais on augmente quand même! Et ils ne sont pas les seuls à adopter cette ligne. Quand le prix de l’essence prend 10 centimes, les transporteurs dopent les leurs de 10%. Une petite fébrilité sur les marchés des produits de base, huiles, chocolat, savon… deviennent subitement plus chers sans qu’on ne tienne compte des stocks. Et n’oublions pas la TIC qui a rajouté plusieurs degrés dans le verre des amateurs de boissons alcoolisées. En réalité, nombreux sont les opérateurs qui sont incapables de vous présenter une comptabilité analytique ressortant avec précision l’impact des hausses réelles ou à venir du coût des facteurs sur leur activité. Le pire est que le consommateur ne voit rien venir si la situation s’améliore.

C’est évident, il est des ajustements de prix inévitables. Mais ce que l’on peut regretter, c’est cette propension à utiliser ce seul levier, au lieu de rechercher des gains de productivité par une meilleure allocation des ressources et une gestion plus rigoureuse.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *