Jazzablanca : une 13e édition prolifique !
18 avril 2018
Fadwa Misk (365 articles)
0 Commentaire
Partager

Jazzablanca : une 13e édition prolifique !

Du 14 au 22avril, les soirées casablancaises seront rythmées par les concerts de Jazzablanca. En plus des soirées musicales, des conférences et des ateliers sont au programme.

Le Jazzablanca, disons-le d’emblée, c’est plus que du jazz. D’abord parce qu’au bout de ses douze éditions, le festival a donné de plus en plus de place aux diverses musiques, se voulant être aussi éclectique que le public casablancais. Ensuite, le festival se mue en un haut lieu de rencontres artistiques et associatives dont le but est de mener une réflexion à propos de la musique au Maroc, son industrie, ses pratiques et les obstacles à son développement. Les concerts publics sur la Place des Nations Unies ancrent définitivement le festival dans la ville. Le résultat se manifeste en neuf jours intenses où les tempos divers rythment le pouls de Casablanca. Avec le programme de la 13e édition, le Jazzablanca espère battre son record de fréquentation établi l’an passé, avec plus de 70000 spectateurs.

Toujours de la nouveauté

44 concerts nous attendent du 14 au 22 avril, dans les quatre scènes du festival, avec 60% des artistes qui se produisent pour la première fois au Maroc, pour dire le désir de Jazzablanca de se distinguer des autres festivals.

Au Village, l’ambiance est au jazz avec la présence de la légende vivante Fred Wesley, ex-tromboniste de James Brown. A ne pas rater: le groupe Sons of Kemetmené par le saxophoniste Shabaka Hutchings qui est la révélation de la scène jazz londonienne actuelle. On y découvre également le saxophoniste et multi-instrumentiste Jowee Omicil, de la saxophoniste britannique d’origine jamaïcaine Yolanda Brown, ou encore de Kamaal Williams, issu du mouvement underground britannique. En partenariat avec l’Institut Ramon Llull, Giulia Valle Trio nous fait découvrir le jazz contemporain espagnol. Esja, du pianiste autrichien Jörg Leichtfried, se produit au Village grâce à l’ambassade d’Autriche au Maroc.

Tom Odell et Scott Bradlee’s Postmodern Jukebox sont les têtes d’affiche de la grande scène Anfa. On retrouve également les artistes Jalen N’Gonda, Sly Johnson, The Excitements, ainsi que les formations Dee Dee& The Band, Boundless et Midnight Train, pour des soirées pop, soul, R&B et blues.

Le rock ne sera pas en laisse, puisque la détonante  Beth Ditto sera de la fête. Il y aura du rock également lors du Moroccan Tribute to Pink Floyd, by Africa Band, ainsi que pendant le concert explosif des Libanais de The Wanton Bishops, sans oublier les groupes marocains incontournables Hoba Hoba Spirit et Betweenatna, qui démonteront la scène BMCI.

Pour les amoureux du hip-hop, il faut prendre place aux concerts du duo britannique Morcheeba, ou celui de Wax Tailor, Charlotte Savary et le rappeur Raashan Ahmad.

Au programme de la nouvelle scène, Jazzablanca nous dévoile cinq nouveaux talents nationaux sélectionnés à l’issue de son appel à candidature lancé chaque année avant le festival, à savoir la chanteuse Sonia Noor, les poètes et musiciens Les Barons de Baltimore, le trio jazz Soul Mussango, le duo pop/folklore Climax et le groupe blues sahraoui Daraa Tribesse.

Le Off du Festival

Pour renforcer le positionnement du Jazzablanca comme lieu de découvertes et d’échanges de savoir et d’expériences, ainsi que catalyseurs de rencontres et de collaboration, un off des plus effervescents a été prévu pour cette 13e édition. Au programme, trois ateliers de formation autour des métiers de la musique, destinés aux professionnels, trois tables-rondes sur les industries culturelles et une masterclass animée par le tromboniste Fred Wesley. Trois documentaires musicaux seront projetés à l’Institut français de Casablanca, en partenariat avec le festival.

Et comme le Village accueille déjà des créateurs depuis plusieurs éditions déjà, la présence de ceux-là sera renforcée dans les domaines de la mode, de la cuisine et du design. La Fondation BMCI offre un espace aux associations pour communiquer sur leurs activités afin de sensibiliser les publics. Plusieurs activités autour du cheval et l’art équestre seront programmées à l’Hippodrome Casa-Anfa pour rendre hommage à sa fonction originelle. Les enfants auront également droit à des ateliers les 14, 15 et 18 avril.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *