«Chant d’état transitoire» de Fatiha Zemmouri
6 octobre 2017
Fadwa Misk (317 articles)
0 Commentaire
Partager

«Chant d’état transitoire» de Fatiha Zemmouri

Jusqu’au 28 octobre, la Galerie 38 accueille l’exposition de l’artiste peintre Fatiha Zemmouri. «Chant d’état transitoire» explore la matière et les éléments sur une multitude de supports.

Exposition inaugurale de la saison artistique de la Galerie 38, «Chant d’état transitoire» est l’œuvre de l’artiste plasticienne Fatiha Zemmouri. Lors du vernissage qui a eu lieu jeudi 28 septembre, un show a mis en évidence les dernières œuvres de l’artiste, dont plusieurs vidéos et un ensemble de toiles qui prolongent la réflexion artistique de Fatiha Zemmouri, autour de la matière et de l’exploration des éléments.

Dans «Chant d’état transitoire», l’artiste utilise le support traditionnel qu’est la toile, pour y apposer des impressions nouvelles ; celles de matières travaillées au corps, pendant plusieurs jours, apprivoisées pour fondre en harmonie sur la fibre rêche de ladite toile. Pour cette collection, la céramique et le charbon retrouvent, autrement, ce lien naturel qui existe entre la terre et le bois.

Une série de tableaux apporte des nuances de bleu, immortalisant des moments d’une légèreté cristalline, piégeant ainsi des beautés éphémères. C’est ce qu’elle exprime à travers des vidéos de matières qui saisissent ces états furtifs, joyeusement transitoires : terre séchée puis mouillée devenant boue, polystyrène percé transformé en dentelles. Les différentes œuvres ont nécessité de longues heures de travail dans l’atelier de l’artiste, dont la technique est en perfectionnement continu.

Née en 1966 à Casablanca, Fatiha Zemmouri est diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca. Son œuvre polymorphe et multi-supports a toujours mené la réflexion autour des notions de construction, de déconstruction, de régénération et de transformation. Forte d’une technicité et d’une belle maîtrise des différentes matières, la plasticienne est reconnue pour développer un travail élaboré, où les phénomènes naturels (eau, feu, terre) et les matériaux, tels que le bois, le charbon et la céramique, tiennent une place essentielle.

Depuis ses débuts, l’artiste Fatiha Zemmouri a participé à de nombreuses expositions majeures au Maroc et à l’international, où elle expose dans des collections de grands musées. Elle est considérée comme l’une des artistes contemporaines les plus abouties. Son travail a voyagé entre la Galerie Bab el Kebir/Rabat (1999), la Galerie BC au Cameroun, la Biennal du design Saint-Etienne (2006), l’Institut français Casablanca (2007), la Galerie Nadar/Casablanca, la Dak’art Biennale en 2010, l’Espace CDG/Rabat.

La Marrakech Art Fair, en 2011, la Galerie Delacroix/Tanger, la BCK Galerie- Marrakech en 2013, la Galerie 38 – Casablanca en 2012 et 2014, le Billboard Festival – Casablanca, Dar El Kitab/Casablanca, Bank Almaghrib/Rabat en 2015, la 6e Biennale de Marrakech.

L’Artspace Gallery/Dubaï en 2016, le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain/Rabat, la Galerie Françoise Livinec/Paris, et Art Paris Artfair en 2017.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *