Assaad Bouab fait du Tchekov à Paris
23 novembre 2017
Fadwa Misk (315 articles)
0 Commentaire
Partager

Assaad Bouab fait du Tchekov à Paris

L’acteur franco-marocain Assaad Bouab reprend le chemin des planches, après son rôle remarqué de directeur d’agence d’acteurs dans la série de France 2 «Dix pour cent». Il joue dans la pièce «Les Trois sœurs» au théâtre de l’Odéon jusqu’au 22 décembre. Une adaptation originale de l’œuvre de Tchekov par le jeune australien Simon Stone n Coulisses.

Dans «Dix pour cent», il est Hicham Janowski, personnage méditerranéen, solaire, beau et riche, presque trop hautain et qui n’a pas la langue dans la bouche. Dans «Les trois sœurs», adapté par Simone Stone au théâtre de l’Odéon, il est plus dans la retenue, dans la sobriété russe, cette violence en cage de Tchekov. Ce qui est sûr c’est que l’acteur franco-marocain Assaad Bouab ne se plaît pas dans la facilité, il aime les challenges et les défis et choisit les projets avec un supplément d’âme. «C’est une grande opportunité de jouer dans un cadre comme celui-là, et de réadapter un classique. J’ai tout de suite été séduit par le projet», confie l’acteur qui revient sur les planches du théâtre de l’Odéon à Paris jusqu’au au 22 décembre, avant d’entamer le tournage de la troisième saison de la série qui l’a fait connaître en France.

Tchekov aujourd’hui

Un détour par les planches pour le moins original, puisque la pièce de Tchekov, dans les yeux du scénariste Simone Stone, est à la fois moderne et osée. Le metteur en scène australien ose reprendre «Les Trois Sœurs» de façon contemporaine, au temps de Trump, de la mode végane et du digital. «Je n’ai pas eu à m’inspirer de l’œuvre de Tchekov puisque mon personnage s’inscrit ailleurs. Simon Stone propose une version contemporaine de ce chef-d’œuvre, une intrigue dans notre actualité à tous», explique Assaad Bouab qui vient de jouer les premières dates devant un public conquis et pour le moins surpris par la mise en scène. En effet, le théâtre est transformé, la scène est magnifiquement envahie par une bâtisse en verre où le public est porté par les histoires de ces personnages qui vivent des situations différentes, dans les différentes pièces de la maison de campagne, où les trois sœurs viennent jeter les cendres de leur père, tout en fêtant l’anniversaire de l’une d’entre elles. Une pièce qui commence dans la sobriété et la simplicité, pour traduire la solitude des personnages et leur incapacité à communiquer, avant l’explosion presque prévisible des sentiments à la fin.

Un calendrier chargé

«Simone Stone est un directeur d’acteur incroyable. Il est toujours juste, avec un sens aigu du détail. Il a instauré un climat de confiance et sait jouer sur la tension. Je lui fais totalement confiance parce que quand il dirige il a toujours le bon point de vue. J’aime sa façon de disséquer le jeu», continue l’acteur qui campe le rôle d’Alex, l’amant de Macha, l’une des sœurs interprétée par la brillante Céline Sallette aux côtés de Jean-Baptiste Anoumon, Éric Caravaca, Amira Casar, Servane Ducorps, Eloïse Mignon, Laurent Papot, Frédéric Pierrot, Assane Timbo et Thibault Vinçon. Une aventure «intense» qui s’apprête à laisser imprégner le parcours du comédien, dont le calendrier est déjà bien chargé : tournée de la pièce «Les Trois sœurs» en province et à l’étranger du 8 janvier au 17 février 2018, suivi du tournage de la saison 3 de «Dix pour cent», d’un projet de pièce avec Simon Abkarian, avant de reprendre le tournage d’une quatrième saison de la série de France 2 en 2019.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *