Ali Zaoua s’en va à Tanger
22 novembre 2017
Fadwa Misk (315 articles)
0 Commentaire
Partager

Ali Zaoua s’en va à Tanger

La Fondation Ali Zaoua vient d’ouvrir son deuxième centre culturel dans le quartier de Beni Makada à Tanger. «Les Etoiles du détroit» a été inauguré dans la liesse générale, avec de belles promesses pour la jeunesse locale.

C’est beau la culture! Rappelez-vous ce centre culturel des «Etoiles de Sidi Moumen» créé par le réalisateur Nabil Ayouch et l’écrivain et artiste peintre Mahi Binebine, à la suite de la sortie du film «Les chevaux de Dieu», adapté du livre les étoiles de Sidi Moumen. La Fondation Ali Zaoua, créée par le réalisateur en 2009 déjà, s’était engagée à désenclaver le quartier périphérique qui a été largement stigmatisé après les attentats du 16 mai 2003.

Le centre a fait du chemin depuis, avec un programme d’éveil et de formation culturels à même de donner à la jeunesse locale l’opportunité d’apprendre, de découvrir et surtout de s’exprimer grâce à la création artistique et aux expressions culturelles.

Trois années après, et forte du succès palpable des différentes activités du centre, la Fondation Ali Zaoua a visé un autre quartier chaud et fortement accusé de radicalisme, dans la ville du détroit. En effet, le quartier de Béni Mekada, qui compte plus de 300 000 habitants (faisant de lui l’un des plus grands arrondissements de la métropole du Nord), a été très fréquemment désigné comme un terreau du terrorisme. Pourtant sa jeunesse ne cesse de réclamer, sur les réseaux sociaux, des initiatives culturelles de proximité. C’est donc dans la joie générale qu’a eu lieu l’inauguration du centre «Les étoiles du détroit» pour l’éducation artistique et culturelle. Une parade haute en couleur et en rythmes a été animée par la compagnie de théâtre Darna devant plusieurs personnalités de la ville.

Le centre sera réparti en plusieurs espaces dédiés aux ateliers d’arts plastiques, de théâtre, de musique ou de danse et de chant. «Les étoiles du détroit» ne désemplit déjà pas : pas moins de 120 participants ont afflué et se sont inscrits en ce seul premier weekend. Ceci raffermit la volonté de la fondation qui prévoie l’ouverture de deux nouveaux centres culturels à Fès en 2018 et à Marrakech en 2019.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *