ADM dévoile sa stratégie pour promouvoir une mobilité durable
24 novembre 2016
Ibtissam Benchanna (651 articles)
0 Commentaire
Partager

ADM dévoile sa stratégie pour promouvoir une mobilité durable

Elle est basée sur six axes stratégiques en vue de limiter les impacts du changement climatique. Energies renouvelables, optimisation des eaux de ressources, gestion des déchets…restent la priorité de l’opérateur.

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) met les impacts du changement climatique sur les infrastructures autoroutières au centre de ses préoccupations. Tenant compte de cela, elle a développé des technologies et des solutions innovantes, basées sur six axes stratégiques, qu’elle a dévoilés lors d’un side event organisé autour de la mobilité durable, lors de la COP22. En premier, la société a élaboré plusieurs projets en vue d’optimiser la gestion de l’eau et d’assurer une utilisation minimale de la ressource. A cela s’ajoutent la mise en place de projets de captage de l’eau le long des autoroutes et la structuration de projets qui permettent de mettre en valeur l’importance de l’eau. A côté, elle a confirmé ses engagements en matière d’énergie en développant des projets de production d’énergie à partir de sources renouvelables. La société a, ainsi, mis en place des stations de production de l’électricité à base d’énergie solaire sur les gares de péage du réseau. Elle a également généralisé et renforcé l’efficacité énergétique des autoroutes, notamment à travers l’installation d’éclairage LED afin d’optimiser la consommation électrique tout le long des autoroutes du pays. A terme, elle ambitionne d’arriver à une autoproduction. Elle a donc multiplié les possibilités de production de l’énergie sur le réseau autoroutier comme l’exemple des nouveaux systèmes de chaussée producteurs d’énergie à partir des photovoltaïques.

La gestion des déchets rentre également dans sa ligne de mire, surtout qu’environ 3 000 tonnes de déchets sont jetées chaque année le long du réseau autoroutier. Afin de réduire l’impact de ce phénomène, ADM a mis en place un projet de collecte des déchets. L’ambition est de les valoriser en produits réutilisables dans l’exploitation des autoroutes : cônes, balises, amortisseurs de choc, murs de clôture… ADM a alors procédé à l’installation de poubelles sélectives au niveau des aires de repos des autoroutes.

Par ailleurs, la fluidité du trafic est un facteur important dans la limitation des gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. Dans ce contexte, ADM a mis en œuvre des projets afin de fluidifier le trafic. Il s’agit principalement de  la mise en place de la technicité dans le but d’éviter ou de limiter la formation de bouchons le long des autoroutes et de s’assurer de la fluidité du trafic. L’opérateur autoroutier mise également sur les projets de hubs au niveau des échangeurs d’autoroutes, représentant le moyen idéal pour combiner entre le transport routier et le transport urbain. Ainsi, leur installation permettra la mise en place de la stratégie d’intermodalité afin de limiter les nuisances du transport routier qui emprunte le réseau autoroutier de rentrer encombrer les cités grâce à ces plateformes. Et compte tenu du réseau autoroutier qui capte 20% du trafic national, ADM développe, parallèlement à ces hubs, des voies automatiques, une digitalisation du trafic, des règles d’éco-conduite et des centres d’observation des émissions de gaz à effet de serre aux standards internationaux pour fluidifier le trafic. Il faut noter aussi que le réseau autoroutier constitue un obstacle à l’écoulement des eaux de pluie. Face à cela, l’opérateur a lancé une étude afin de qualifier les risques d’instabilité sur les différents tronçons d’autoroute soumis aux effets des charriages de pluie. Ainsi, une caractérisation des risques a été arrêtée pour un total de 900 km. De plus, il a lancé un projet de stabilisation des talus par des méthodes végétales, à côté d’un autre projet de récupération et de traitement des eaux de pluies charriés vers le réseau autoroutier.

Afin d’aller jusqu’au bout de sa vision dans le domaine du développement durable, ADM a fait de la formation son cheval de bataille. En effet, l’opérateur a mis en place une plateforme de know-how. La formation aux aspects environnementaux liés au développement durable et aux énergies renouvelables a été érigée en priorité pour atteindre les objectifs escomptés. Dans ce sens, la mise en place d’«ADM Académie» a permis de renforcer les investissements de l’entreprise en matière de R&D dans les domaines de la sécurité routière, de la géotechnique, de l’éco-construction et de la mobilité.

Mots-clés COP 22

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *