Un salarié n’est pas revenu d’un stage à l’étranger
8 décembre 2017
Jamal Maatouk (389 articles)
0 Commentaire
Partager

Un salarié n’est pas revenu d’un stage à l’étranger

Je suis chef d’entreprise et j’emploie près d’une vingtaine de salariés. Dernièrement, un employé parti faire un stage à l’étranger aux frais de la société n’est pas revenu. Cela fait un mois que nous cherchons sans succès à communiquer avec lui. Que faire pour nous protéger dans tous les cas de figure ?

Si votre salarié est parti effectuer un stage à l’étranger aux frais de la société, il est toujours considéré comme un employé de l’entreprise, et, à la fin de son stage, il est censé regagner son poste, chose qu’il n’a pas faite. A cet égard, on peut considérer qu’il est soit en situation d’abandon de poste, soit en situation d’absence injustifiée.

En effet, à la date de reprise de son travail, si le salarié ne s’est pas représenté au travail, il faut lui adresser une mise en demeure pour lui demander de fournir les explications sur son absence. Il en est de même en cas d’abandon de poste. La lettre doit lui être adressée à la dernière adresse qu’il vous a communiquée.

Il faut spécifier dans la lettre, avec copie à l’inspecteur du travail, que s’il ne se présente pas ou ne fournit pas dans les délais des explications sur cette absence, en l’occurrence un certificat médical, il sera

considéré comme démissionnaire.

Il serait aussi utile de saisir la société dans laquelle il était censé effectuer le stage pour l’informer de cette absence et lui demander également de vous fournir une attestation de son stage ou de son absence de stage, tout en dégageant votre responsabilité à propos de ce stage. Ne pas oublier de préciser dans la correspondance que ce salarié n’est plus lié par un contrat de travail avec votre entreprise et l’inviter -la société à l’étranger- à faire le nécessaire pour mettre terme à ce stage s’il a été prolongé à l’initiative du salarié.

Pour la mise en demeure, quelle que soit la personne qui reçoit chez lui ou chez ses parents, la notification serait valide juridiquement, dès lors que l’adresse à laquelle vous l’avez notifiée vous a été communiquée par lui dans le cadre de la constitution de son dossier administratif.

Si vous ne faite pas cette procédure, il peut à tout moment et à son retour vous attaquer en justice en prétendant qu’il a été licencié abusivement, et réclamer des indemnités de licenciement abusif.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *