«Je travaille toujours à 65 ans»
17 avril 2018
Jamal Maatouk (383 articles)
0 Commentaire
Partager

«Je travaille toujours à 65 ans»

Je suis salarié dans une entreprise depuis plus de 45 ans. Je continue d’y travailler alors que j’ai 65 ans. Ma question est de savoir si j’ai le droit de demander des indemnités en cas de licenciement abusif ?

En principe, le contrat de travail se trouve rompu de plein droit à l’âge de soixante ans révolus, avec comme pièce de référence de l’âge l’extrait d’acte de naissance que vous avez fourni lors de votre recrutement, c’est-à-dire il y a plus de 45 ans.

D’ailleurs, l’employeur n’est plus tenu de vous déclarer à la Caisse nationale de la sécurité sociale, et vous ne bénéficierez plus non plus des prestations et des services de cette caisse en votre qualité de salarié, mais plutôt en votre qualité de retraité.

En effet, à l’âge de 60 ans révolus, vous êtes mis à la retraite sans votre accord, et ce conformément à l’article 526 du code du travail. L’âge de départ est de 55 ans pour les travailleurs des mines qui ont travaillé cinq ans au moins au fond des mines.

Cependant, si vous n’avez pas atteint le nombre de jours travaillés qui vous confère le droit de jouir des prestations de la CNSS inhérentes à la retraite, l’âge de retraite est porté jusqu’à la date de qui vous ouvre droit ce droit.

A cet égard, l’article 526 dispose :

«Tout salarié qui atteint l’âge de soixante ans doit être mis à la retraite.

Toutefois, il peut continuer à être occupé après cet âge par arrêté de l’autorité gouvernementale chargée du travail sur demande de l’employeur et avec le consentement du salarié.

L’âge de la retraite est fixé à cinquante-cinq ans pour les salariés du secteur minier qui justifient avoir travaillé au fond des mines pendant cinq années au moins.

En ce qui concerne les salariés qui, à l’âge de soixante ans ou de cinquante-cinq ans, ne peuvent justifier de la période d’assurance fixée par l’article 53 du dahir portant loi n° 1-72-184 du 15 Joumada Il 1392 (27 juillet 1972) relatif au régime de sécurité sociale, l’âge de la retraite indiqué ci-dessus est porté à la date à laquelle le salarié totalise cette période d’assurance».

Quant à votre question, non, vous n’avez pas le droit aux indemnités pour licenciement abusif si jamais il viendrait que vous soyez renvoyé par votre employeur.

Pour que vous puissiez continuer à travailler chez le même employeur ou un autre d’ailleurs, et que vous le soyez d’une façon régulière et légale, il est nécessaire que votre employeur fasse une demande et obtienne l’accord de l’autorité gouvernementale chargée du travail, à savoir le ministère de l’emploi, et avec votre consentement.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *