Votre argent

Le bénéfice net part du groupe est en hausse de 18% en 2017, à 365 MDH. Le management propose de distribuer 7 DH par action, soit le niveau le plus bas depuis au moins 2002.

Malgré l’impact du contrôle fiscal, les résultats 2017 sont globalement bons. La banque poursuit sa stratégie de développement accès sur le digital.

En 2017, les taux ont subi une correction à cause de leur niveau très bas. Début 2018, le marché a paniqué suite à l’élargissement de la bande de fluctuation du dirham. Les taux devraient se stabiliser sur le reste de l’année.

Les émissions ont totalisé 34,7 milliards de DH en 2017, en baisse de 29%. Les émetteurs privilégient les obligations subordonnées et perpétuelles ainsi que la titrisation. Pas de renversement de tendance dans l’immédiat, selon les professionnels.

Les cours ont sensiblement augmenté depuis début 2017. Elles ont profité de la conjoncture favorable sur le marché boursier et de leurs bons fondamentaux. Le distributeurs de matériels font preuve de résilience; les spécialistes des solutions de paiement d’innovation et de diversification.

Il est composé de 24 valeurs représentant plusieurs secteurs d’activité : BTP, banques, assurance, agroalimentaire… n La croissance du marché actions devrait être plus vigoureuse que l’année dernière.

Le guide sur le dispositif n’est pas disponible chez toutes les banques ni communiqué automatiquement à la clientèle. Les chargés de clientèle sont peu formés et sensibilisés à la procédure. En cas de crédit contracté chez l’ancienne banque, la situation se complique davantage.

Les titres d’Addoha, Alliances et Résidences Dar Saada plus volatiles qu’auparavant. Le recul des préventes et le manque de visibilité sur le segment social et intermédiaire alimentent les craintes. Le secteur devient très sensible aux rumeurs.

L’année 2018 devrait être marquée par une volatilité assez accrue des cours. La société de bourse recommande de miser sur BMCI, Taqa Morocco, Delta Holding et Maroc Telecom.

L’offre dépasse largement la demande et les transactions se font au compte-gouttes. Les prix ont poursuivi leur baisse à Casablanca, Rabat et Tanger et se sont stabilisés à Marrakech. Le référentiel des prix de la DGI fait beaucoup de mécontents.

Depuis 2016, près de 600 000 enfants et jeunes ont bénéficié du programme de la Fondation marocaine pour l’éducation financière. 1 900 artisans ont eu droit à des cycles de formation. Plus de 3 600 petits agriculteurs ont bénéficié d’une action pilote d’éducation financière.

L’adhésion se fait rapidement et presque sans conditions. Le versement des cotisations, de 200 DH par mois minimum, est très souple. On peut ouvrir plusieurs comptes Al Moustakbal Individuel.