Votre argent

La hausse des cours doit se confirmer sur le moyen terme. La liquidité du marché s’améliore mais demeure faible et plusieurs actions restent chères. Un renversement de tendance n’est pas à exclure en cas de reprise des taux obligataires.

Il faut compter un investissement de départ d’au moins 1,6 MDH. Une fois la machine lancée, le chiffre d’affaires annuel peut atteindre 6 MDH avec une marge nette de 20%. Une bonne politique d’approvisionnement et des prix compétitifs constituent la clé de réussite dans le domaine.

Huit valeurs recommandées à l’achat avec un potentiel de croissance significatif. Attijariwafa bank et Wafa Assurance récoltent une opinion positive.

Seuls les certificats de dépôt des banques se maintiennent en hausse. Le marché compte de moins en moins d’émetteurs. L’encours des TCN en recul de 13,5%, à 55 milliards de DH.

Plusieurs d’entre elles affichent de bons fondamentaux et ratios boursiers. Les institutionnels s’y intéressent, les particuliers les trouvent risquées. Illiquidité, manque de communication des émetteurs et rareté des recommandations des analystes, autant de facteurs qui ne servent pas ces valeurs.

L’employé de 60 ans doit déposer sa demande de pension CNSS dans un délai de 6 mois pour bénéficier de l’allocation dès le 1er jour de retraite. L’affilié ayant demandé la liquidation de sa pension CIMR dispose d’un délai de rétractation de 3mois. Le conjoint du survivant doit faire valoir ses droits à la pension CIMR dans un délai de 5 ans après le décès de l’affilié.

Son cours a sensiblement progressé sur les derniers mois, s’éloignant de sa valeur cible; Le groupe devrait afficher un bénéfice en net progression à fin 2016 n Perspectives favorables à moyen terme.

Cette profession est peu connue du grand public. Au Maroc, les opportunités dans ce domaine se font rares compte tenu de l’étroitesse du marché. De nouveaux métiers de la finance vont apparaître avec le développement du secteur financier.

La caisse doit dorénavant se conformer à de nouvelles règles prudentielles. Les droits acquis par les affiliés ne pourront être liquidés qu’à partir de 50 ans. Les coefficients d’achat de points revus à la baisse, ceux de liquidation des droits à la hausse.

Les souscriptions sont en hausse et les performances sont au rendez-vous pour les fonds Actions, Diversifiés et Obligations moyen et long terme. Les investisseurs se détournent des OPCVM monétaires et obligations court terme, devenus moins rémunérateurs.La tendance devrait se poursuivre en 2017.

Agro Juice Processing, GPC, Al Karama, le Comptoir Métallurgique marocains…, 12 entreprises parmi les plus prometteuses rejoignent le programme. Elles seront accompagnées par 21 partenaires pour préparer et structurer leur croissance. Les adhérents de la première cohorte sont à mi-chemin de la 1ère phase du programme.

L’OPC offre au client le droit à une information exhaustive et à un délai de rétractation, même après la signature du contrat. Grâce à l’OPC, le client peut profiter des meilleures conditions en faisant jouer la concurrence entre les banques. Un droit auquel une partie de la clientèle renoncerait volontiers.