Votre argent

Elle affiche une progression honorable mais reste suspendue au retour des investisseurs.
Les experts étrangers trouvent qu’elle présente beaucoup d’atouts mais ne sait pas se vendre hors Maroc.
Les institutionnels locaux pensent que le renouveau doit venir de l’intérieur.

Faut-il compter sur les investisseurs étrangers pour redynamiser la Bourse marocaine ? Oui et non. Oui, parce qu’ils disposent de fonds très importants qui peuvent constituer un complément aux ressources nationales. Oui, puisque leur présence pousse les intervenants locaux à

Eric Le Blan
Directeur, chargé des marchés de capitaux pour le Moyen-Orient et
l’Afrique du Nord chez Merchantbridge, Londres

Cette semaine, le marché boursier de Casablanca a poursuivi sa correction à  la baisse, suite à  la distribution des dividendes 2002.

Ils affichent une performance minimale de 12,8%.

Les gestionnaires proposent des déclinaisons différentes.

Le type de gestion pratiqué et la taille du portefeuille ont un impact sur les résultats.

Les actionnaires peuvent se regrouper en club pour organiser leurs activités.
Le club est parrainé par l’émetteur.
Il offre des services à ses adhérents et leur facilite la gestion
de leurs actions.

Après le décret d’application en février dernier, une
circulaire du CDVM vient expliciter le contenu de la «notice d’information».
Les actionnaires pourront statuer en connaissance de cause sur l’opportunité
d’un rachat d’actions.