Votre argent

Très répandu en Europe, le système d’épargne salariale revêt différentes formes Six exemples.

Alors que le concept est quasi-inexistant au Maroc, en France, une entreprise cotée sur trois l’a adopté.
Ayant suscité un moment l’engouement, l’expérience des stock-options a fait long feu.
Intéressement, participation aux résultats, plan d’épargne entreprise… il existe 5 modes d’épargne salariale.

Il n’existe pratiquement pas de statistiques sur l’importance des stock-options comme moyen de rémunération différé des salariés au Maroc. Le seul chiffre disponible est donné par le cabinet Diorh qui a effectué une enquête sur les salaires des cadres, mais

Les professionnels sont parvenus depuis assez longtemps à la conclusion que le marché monétaire marocain est structurellement excédentaire et que les banques ne savent plus quoi faire avec le cash qu’elles ont. La situation actuelle du marché est le résultat

La baisse des taux devrait se poursuivre durant l’été 2004.
Les fonds obligataires en profiteront à court terme.
Le sort du programme de privatisation déterminera les tendances de fin d’année.

les émetteurs privés se bousculent au portillon du marché de la dette privée pour placer leurs emprunts obligataires, afin de profiter des conditions de financement que permet le marché.

98,8 % des titres visés ont été présentés à L’OPE
0,8 % du capital de Wafabank échappe à la BCM.

Les valeurs BTP, agroalimentaire et banques ont été surévaluées depuis début 2004 mais restent des placements intéressants.
L’impact de l’échec du Mondial persistera à court terme mais n’aura pas d’effet significatif sur la cote.

Sur la cinquantaine de titres cotés, vingt génèrent moins de 2% de l’activité boursière.
Certains titres sont introuvables en raison de la faible part du capital proposée à la cotation.
D’autres titres sont illiquides en raison de la mauvaise performance des sociétés cotées.

Participer à l’offre, quel que soit votre choix, vente ou échange,
est le plus raisonable.
Il est plus intéressant de vendre, récupérer le cash et se
replacer, surtout si le Maroc décroche l’organisation du Mondial
2010.
Vous pouvez toujours garder vos titres, mais la revente sera plus difficile après.

L’ONA et ses filiales, le secteur BTP et deux ou trois autres sociétés
vont largement au-delà du minimum requis.
La majorité des sociétés cotées communique de manière
irrégulière.
Six sociétés se limitent au strict minimum réglementaire.

Seules les agences bancaires importantes et les succursales, dans les grandes
villes, disposent de
coffres-forts.
Ces derniers sont loués à l’année à des tarifs
largement accessibles.
Ce service est plus un produit d’appel qu’une source de profits pour
les banques.