Votre argent

Toutes deux filiales du groupe Fininfo, chacune est spécialisée dans un secteur. EuroPerformance est une agence européenne de mesure et d’analyse de la performance des fonds d’investissement qui se charge de collecter.

Ils offrent des atouts majeurs : placements sécurisés, épargne disponible, mécanisme flexible et versements déductibles de la base imposable.
Cinq critères peuvent être pris en compte pour faire un choix entre différents contrats.
Un tableau comparatif des produits proposés par les compagnies d’assurance.

Au Maroc, l’appel à l’épargne publique n’est pas conditionné par la notation. Ailleurs, une entreprise trouve difficilement du financement si elle n’est pas notée.
La notation est un élément essentiel pour le choix d’un placement. Pourtant, seules quelques institutions marocaines sont notées, toutes financières.

Effectivement, très peu de sociétés sont notées, même si le marché marocain de la dette est relativement important et présente un bon niveau de professionnalisme.

Le souci de la liquidité est tout aussi important que la recherche de la rémunération d’un placement.
La liquidité doit être liée au prix que l’on paie pour retirer ses billes.
Les OPCVM restent les champions dans le contexte favorable d’aujourd’hui.

L’introduction se fera à prix ouvert, à l’image de l’opération Maroc Telecom.
La fourchette de prix est comprise entre 630 et 720 dirhams par action.
Le montant total s’élève à 100 MDH en moyenne.
Sothema sera cotée sur le «Marché développement».

Distrisoft Maroc, société opérant dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), est sur le point de lancer un programme d’émission de billets de trésorerie.

Plus de 20 sociétés cotées présentent un rendement de dividende supérieur à celui des obligations à10 ans.
Ces obligations déguisées peuvent être classées selon trois critères.
Il est possible aujourd’hui de trouver des actions combinant dividendes élevés et cours en hausse.

L’ex-structure de contrôle de Carnaud Maroc, la Financière d’emballage, créée en 1997 dans la foulée du partenariat entre la SNI et Crown Cork & Seal, leader mondial de l’emballage, est sur le point de disparaître. En effet, cette société anonyme

Standard & Poor’s a renouvelé la notation du groupe Banque Populaire du Maroc. Sans surprise, la note de contrepartie a été reconduite pour 2004-2005 (BB à long terme, B à court terme et des perspectives de développement positives). Il s’agit

Difficile de se retrouver dans le maquis des tarifs bancaires.
Les prix se sont envolés et les banques invoquent des innovations qui servent de prétexte à une aumgentation des commissions.
La banque doit compenser l’effritement des marges sur intérêts. Mais cet argument n’est pas formulé de manière aussi directe.

Elles ont fait deux fois mieux que le marché, en 2004, avec une progression moyenne de 30 %.
Le surplus de performance n’est pas, a priori, associé à une volatilité ou à une liquidité exagérées.