Votre argent

Des mensualités moins élevées que celles d’un crédit classique.
Des documents à  votre nom et des loyers à  payer.
Trois contrats en un seul : location, assurance et garantie.
Des obligations que l’acheteur ignore parfois.

Une initiative de la Société marocaine des analystes financiers, qui marque ainsi son grand retour.

Le lancement du marché à terme est prévu pour le 4e trimestre 2006.
L’année
sera également consacrée à la mise à niveau
de la fiscalité boursière.
Une cote élargie et plus liquide, avec des instruments sophistiqués,
la Bourse de Casablanca veut passer au stade supérieur.

La Banque mondiale vient de présenter au Maroc son mémorandum économique.
Elle identifie quatre facteurs de blocage à  la croissance : protection
douanière, impôts élevés, marché du travail
rigide et taux de change déséquilibré.
Pour Driss Jettou,
les bons leviers se trouvent ailleurs : productivité, logistique et intégration.

Plus de 80% des achats immobiliers sont financés à crédit.
L’hypothèque est la garantie qui présente le plus de sécurité pour
votre prêteur.
Hypothèque, caution hypothécaire, frais, formalités…
les détails qu’il faut maîtriser.

Il servira à financer en partie les études supérieures de vos enfants.
Des versements souples à partir de 200 DH par mois.
Comparez les taux proposés par les compagnies d’assurance sur
une période sufisamment longue.

Une semaine particulièrement animée : réservations à la hausse, des +6% à la pelle… l’engouement est manifeste.
Les «small caps» à l’honneur.
Le retour de la taxe sur les plus-values à partir du 1er janvier pousse
les investisseurs à réaliser leurs bénéfices.

Après les explications des patrons de la CDG et du CIH, le cours en Bourse de la
banque flambe.

Il vous permet de régler la transaction en attendant une rentrée de fonds.
Prêts «jumelé» ou «sec», chacun répond à un
besoin particulier.
Condition d’octroi, taux d’intérêt, garanties frais à payer…
ce qu’il faut savoir.

Le marché est partagé quant aux perspectives d’évolution des indices.
CIH, Wafa Assurance, Samir, BCP et Afriquia Gaz présentent un potentiel
de croissance intéressant, selon Upline Securities.
Neuf valeurs sont surévaluées.

Trois types de contrats : cas de «survie», cas de «décès» et «mixte»
La rente peut être servie à n’importe quel âge mais
pour des raisons fiscales, mieux vaut attendre d’avoir 50 ans.
Comment les assureurs calculent la rente : un aperçu.

Relèvement du taux de la TVA sur les services financiers, refiscalisation des plus-values…,
rien de positif !
Le retour de la taxe ne s’accompagne par aucune mesure à  même
de favoriser l’épargne longue.
Les opérateurs sont déçus et craignent le pire.