Argent

Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) a visé, jeudi, une note d’information relative à l’émission, par Attijariwafa Bank, d’un emprunt obligataire subordonné de 1 milliard de dirhams (MMDH).

Il a lancé son site meilleurtaux.ma et ouvert une agence à  Casablanca. Des partenariats ont été noués avec les banques, les promoteurs et les agences immobilières. Le coût du service est fixé à  1% du montant emprunté.

Après une légère volatilité en début d’année, les taux sont restés quasi-stables. La disponibilité des liquidités chez les investisseurs et le recours limité
du Trésor au marché ont plaidé pour cette accalmie.

Les revenus ont reculé de 9% au premier semestre, à  272 MDH. L’optimisation des charges a permis au bénéfice net de limiter sa baisse à  1,3%. La société compte se développer en Afrique du Nord et de l’Ouest et au Moyen-Orient.

L’évolution des prix au Maroc s’explique par la tendance internationale. Les bijoux neufs sont vendus à  330 DH le gramme, les pièces anciennes sont reprises à  environ 250 DH.

La cession d’actifs n’est pas envisageable puisque la valeur des filiales n’est que de 1,6 milliard face à  des besoins de 17 milliards. L’augmentation de capital reste possible par émission d’actions, entrée directe du principal actionnaire ou par perfusion à  travers Moroncha Holding.

Après avoir obtenu la certification ISAE de type I en 2014, la société de gestion vient de décrocher le type II. Cette norme atteste de l’efficacité du dispositif de contrôle interne mis en place.

La reprise économique et la dynamique régionale du pays constituent des atouts, selon des investisseurs étrangers. Ces derniers prennent leurs décisions d’investissement sur la base de la qualité du management et de la valorisation des entreprises.

L’activité des compagnies d’assurance cotées se maintient en hausse. Le chiffre d’affaires du secteur coté ressort en progression de 5%, à  7,6 milliards de DH.

Le secteur immobilier affiche des réalisations en demi teinte mais qui sont en ligne avec les prévisions. En effet, le promoteur Addoha a généré des revenus de 3,3 milliards de DH à  fin juin 2015, en quasi-stagnation (+0,5%) par rapport à  la même période en 2014.

Le marché du bà¢timent et matériaux de construction continue de traverser une situation difficile, affectant aussi bien les cimentiers que les sidérurgistes.

Sur les sept sociétés du secteur informatique coté, cinq ont enregistré une hausse du chiffre d’affaires, à  commencer par Disway.