Argent

Dans le cadre de l’acquisition de 69,15% du capital de Zitouna Bank, la banque commerciale tunisienne spécialisée dans la finance islamique, ainsi que de 70% du capital de Zitouna Takaful, plusieurs candidats ont déposé leur dossier.

Le montant du prêt peut atteindre 150 000 DH, voire 250 000 DH s’il est couvert par la CCG. Le remboursement se fait sur une durée pouvant aller jusqu’à 10 ans. Presque toutes les banques commerciales proposent des formules de financement.

Pressions fiscales, concurrence étrangère et dévaluation du dinar tunisien plombent l’activité du distributeur automobile. L’opérateur téléphonique, lui, devrait enregistrer dès 2018 une hausse de son RNPG.

Privilégiez le liquide à l’utilisation de votre carte bancaire. Le coût de la vie varie sensiblement d’une ville à l’autre. Voyagez malin, le prix du transport aérien peut être prohibitif.

La société de bourse considère la valeur LafargeHolcim comme une entreprise solide jouissant d’une situation financière saine, et ayant la capacité de dégager des marges importantes, malgré un contexte sectoriel difficile.

Le management se dit confiant quant à la capacité de la société à distribuer le rendement promis aux actionnaires. La stratégie sur le segment commerce est d’investir dans des commerces choisis, pied d’immeuble. Les pertes des deux dernières années sont expliquées par le poids des amortissements et les frais financiers élevés du fait d’un taux d’endettement temporairement élevé.

Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) a visé, jeudi, une note d’information relative à l’émission, par Attijariwafa Bank, d’un emprunt obligataire subordonné de 1 milliard de dirhams (MMDH).

Il a lancé son site meilleurtaux.ma et ouvert une agence à  Casablanca. Des partenariats ont été noués avec les banques, les promoteurs et les agences immobilières. Le coût du service est fixé à  1% du montant emprunté.

Après une légère volatilité en début d’année, les taux sont restés quasi-stables. La disponibilité des liquidités chez les investisseurs et le recours limité
du Trésor au marché ont plaidé pour cette accalmie.

Les revenus ont reculé de 9% au premier semestre, à  272 MDH. L’optimisation des charges a permis au bénéfice net de limiter sa baisse à  1,3%. La société compte se développer en Afrique du Nord et de l’Ouest et au Moyen-Orient.

L’évolution des prix au Maroc s’explique par la tendance internationale. Les bijoux neufs sont vendus à  330 DH le gramme, les pièces anciennes sont reprises à  environ 250 DH.

La cession d’actifs n’est pas envisageable puisque la valeur des filiales n’est que de 1,6 milliard face à  des besoins de 17 milliards. L’augmentation de capital reste possible par émission d’actions, entrée directe du principal actionnaire ou par perfusion à  travers Moroncha Holding.