Tourisme interne

D’après la délégation du tourisme de Marrakech-Safi, la capacité litière totale de la région est de 74 259 lits à fin 2016.

Montagnes enneigées, palmeraies à perte de vue, plages atlantiques et vent marin, culture ancestrale, festivals internationaux… Marrakech et Essaouira ont des atouts indéniables qui n’ont pas fini de séduire les touristes du monde entier. En revanche, Safi reste à la traîne à cause d’une vocation portuaire et minière malgré des richesses historiques et naturelles
non négligeables.

Des kilomètres de sable fin, 300 jours de soleil par an, un arrière-pays à couper le souffle… Agadir a tous les atouts pour être la plus belle station de tourisme balnéaire et de montagne au Maroc.

Oujda est facilement accessible depuis Casablanca puisqu’elle est reliée par autoroute. La distance séparant les deux villes est de 615 km. Une double voie relie Oujda à Nador en passant par Saîdia et l’aéroport d’Oujda. Dans cinq mois, une autre sera opérationnelle entre Saïdia et Berkane.

L’Oriental, ce n’est pas seulement Saïdia et sa station. L’arrière-pays regorge de richesses à découvrir.

La capacité d’hébergement au niveau des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour, toutes catégories confondues, s’élève à 61 unités offrant 1 937 chambres et 3 513 lits et places.

De par son rang de capitale économique du Maroc, Casablanca, locomotive de la région qu’elle forme avec Settat, est naturellement une destination pour le tourisme d’affaires qui représente plus de 80% de l’activité du secteur.

Selon Mustapha Agounjabe, délégué du tourisme de Casablanca, la capacité litière, Mohammédia comprise, est de 17 000 lits, soit 133 unités hôtelières, à fin 2016.

Avec Fès, ville impériale qui aligne 1 200 ans d’histoire, Meknès, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et Ifrane, ville de la quiétude et de la beauté, la région présente une vitrine alléchante. L’arrière-pays est riche en produits du terroir à mettre en valeur… Les professionnels insistent sur l’augmentation de la capacité d’hébergement et la densification de la desserte aérienne.

Fès a besoin de 3 000 lits supplémentaires : A fin mars, Fès comptait 158 établissements pour une capacité de 9205 lits. Par catégorie, la ville compte 38 hôtels classés dont 7 de 5*, 9 de 4*, 11 de 3*, 7 de 2* et 4 de 1*. Ces hôtels offrent une capacité de 3 659 chambres correspondant à 7133 lits.

Tanger : Cette ville est accessible facilement par voie autoroutière allant d’Agadir à Tanger, en passant par Casablanca. En 2018, elle sera accessible par TGV en 2h 10 à partir de Casablanca. En attendant, les plus patients peuvent emprunter le train classique qui fait le trajet en 4h45 min.

Tétouan : Visiter la médina de Tétouan. Entourée d’une muraille ouverte sur l’extérieur par sept portes, la médina de Tétouan recèle des trésors. L’influence architecturale espagnole y est bien visible. Les souks où on retrouve des produits du terroir valent le détour. Vous pouvez en profiter pour visiter le musée archéologique ou le musée ethnographique. Tous deux sont assortis d’un beau jardin.