Pratique

Je suis cliente d’une grande banque de la place avec laquelle j’ai de bonnes relations, et ce, pendant plusieurs années. Dernièrement, j’ai constaté une légèreté dans le traitement de mes requêtes, et je ne sais pas si c’est volontaire ou non. Par exemple, j’ai demandé aux services concernés de procéder à un virement au profit d’un partenaire très important. A ma grande surprise, j’ai reçu une relance, suivie d’une mise en demeure, de mon partenaire qui m’a accusée de ne pas avoir respecté mes engagements.

Je suis divorcée avec trois enfants en charge. En plus de cela, je suis gravement malade. Mon ex-mari le sait mais refuse de me verser la pension alimentaire. Tantôt il dit qu’il est incapable de payer, tantôt il disparaît, alors que j’ai vraiment besoin de cet argent pour subvenir aux besoins de mes enfants. Que puis-je faire pour recouvrer mes droits ?

Ai-je le droit de priver mon ex-mari de voir les enfants s’il ne paie pas la pension alimentaire ? En effet, le jugement lui donne droit à la visite chaque dimanche de 10h à 18h, mais comme il ne s’acquitte plus de la pension, j’ai décidé de lui mettre la pression en le privant du droit de visite. Que dit la loi?

Je suis âgée de 35 ans. Avec une formation en nurserie, je travaille depuis 2001 dans une famille où je m’occupe des enfants et du père du chef de famille très âgé. Récemment, il m’a notifié par huissier de justice qu’il m’a affecté dans sa société, c’est-à-dire dans un autre endroit et une autre entité. Je n’ai jamais eu de contrat de travail signé avec ce monsieur, et il ne m’a jamais déclarée à la CNSS.Ma question est de savoir si j’ai le droit de ne pas y aller, et est-ce que je serai considérée comme licenciée si je ne m’y rends pas. Enfin que devrais-je faire pour recouvrer mes droits?

J’ai 40 ans. Je suis mariée et mère deux enfants. Je travaille dans une banque depuis 20ans. Il y a un mois, j’ai constaté des rougeurs sur mon sein avec des douleurs. Je suis allée voir un médecin spécialiste qui a diagnostiqué une tumeur à un stade sérieux, précisait-il, et m’a prescrit une intervention chirurgicale avec éventuellement des séances de chimiothérapie.

Mon frère a eu un accident de circulation mortel à la sortie de son lieu de travail. A moto, il a été renversé par un automobiliste qui roulait à une grande vitesse. Cela a été mentionné dans le procès-verbal et le chauffeur avait été mis en garde à vue immédiatement. Le défunt a laissé une femme et trois enfants. Quelle est la démarche à faire auprès de l’assureur pour obtenir une indemnisation ? Certains m’ont conseillé de nier qu’il s’agit d’un accident de travail, et de retenir juste l’accident de circulation. Que me conseillez-vous ?

La question a été beaucoup discutée cette année. Comment et quoi faire lorsque la viande du mouton que nous sacrifions à l’occasion de l’Aid Al Adha ou en d’autres occasions se putréfie sans raison ?

J’ai un terrain d’une grande superficie et souhaite l’immatriculer. On m’a demandé de déposer une réquisition pour immatriculation auprès de la conservation foncière. Au dépôt de cette réquisition, le conservateur de la propriété foncière m’a demandé d’être présent au moment du bornage. Je souhaite savoir ce qu’est un bornage et qui va le faire. Ma présence est-elle réellement obligatoire ?

Le directeur d’une agence de voyages m’avait proposé d’organiser mon pèlerinage aux Lieux Saints avec la garantie du visa. J’ai donc versé plus de 40 000 DH et le reliquat quelques jours après. A la date promise aucun document de voyage ne m’a été remis et mes appels sont restés vains. Je ne sais pas quoi faire ni contre qui me tourner.

J’ai donné un local en bail d’habitation à une personne pour une durée de deux ans, mais au terme de cette période le locataire n’a pas voulu quitter les lieux. Est-ce que j’ai le droit de récupérer mon local à l’expiration de la période de deux ans comme convenu dans le contrat de bail ou non ? Que prévoit la loi, sachant que nous avons établi un contrat écrit dans lequel cette clause de la durée est très claire ?

Je loue un appartement que j’habite depuis plus de vingt ans. Je paie régulièrement mon loyer et le bailleur n’a aucun reproche à me faire. Ces derniers temps, j’ai constaté quelques dégradations au niveau des murs mais quand j’ai demandé au bailleur d’intervenir pour les restaurer, il m’a répondu qu’il m’appartenait de le faire. Ma question est de savoir ce que je dois réparer personnellement en ma qualité de locataire et ce que le bailleur doit réparer en sa qualité de propriétaire.

Mon locataire paie régulièrement son loyer depuis des années. Il s’est toujours exécuté sans aucune résistance à chaque fois que je lui réclame les augmentations prévues par la loi. Aujourd’hui, je souhaite récupérer mon local et certains m’ont conseillé d’invoquer le motif du besoin personnel. Par exemple, mon fils qui vient de se marier n’a pas où habiter. Ma question est de savoir tout d’abord les conditions de réclamation de ce droit, les conditions d’augmentation du loyer mais surtout ce que j’encours comme risque s’il s’avère que le motif invoqué n’est ni sérieux ni sincère.