Opinions

j’ai compris que le seul moyen de s’informer et d’anticiper les activités culturelles futures, c’est encore de se lier d’amitié avec les artistes.

Droit de grève

Le droit de grève, comme son nom l’indique, permet aux ouvriers d’exercer cette liberté fondamentale, avec le respect de certaines règles. Ce qui autorise, en même temps, la défense des intérêts des salariés, tout en n’empêchant pas l’entreprise de continuer à travailler et produire.

Pragmatisme

Pas de discours moralisateur ni vindicatif, aucune tendance à la «victimisation» ni à la «complotite» aiguë, pas de triomphalisme.

Dans le contexte actuel marqué par l’intérêt croissant du citoyen pour la gestion de la chose publique, amplifié par le développement incontrôlable et sans précédent des réseaux sociaux avec tous les risques de déformation de l’information, il est nécessaire de consacrer une place importante au droit d’information du citoyen qui doit être normalisé pour constituer une sanction permanente (positive ou négative) garantissant la bonne gouvernance et la transparence prévues par la Constitution et imposant la mobilisation de compétences avérées dans le management des services publics.

Pas une semaine ne passe sans qu’on parle de transition ou transformation digitale dans les journaux. Les professions du Droit n’échappent pas à cette évolution, comme en témoigne l’étude récemment menée par Day One auprès de 140 legaltechs réparties sur

«J’aime la règle qui corrige l’émotion», disait le peintre Braque. Peut-on parler de règles d’écriture lorsqu’on est dans l’évocation du passé comme c’est le cas ici depuis le début ? Si oui, de quel genre d’écriture s’agit-il donc? Est-ce le récit de quelques tranches de vie ? Une semi-autobiographie professionnelle d’un journaliste qui se souvient? Une invention de soi à prétention littéraire ou un faux roman d’une histoire vraie?

Justice équitable…

Au dessus de la tête des juges, dans toutes les salles d’audience, on trouve des versets du Coran, notamment celui où il est dit : «Et si vous avez à juger parmi les Hommes, faites-le avec équité». Ce n’est pas l’injonction d’un haut fonctionnaire à un autre, c’est une Parole Divine qui a le mérite de rappeler aux Juges, qu’outre la Justice Humaine, il y a aussi la Justice Divine.

La politique noble…

Ce vendredi, quelque 3 000 jeunes se retrouveront à Marrakech pour participer à une université d’été organisée à l’initiative d’un parti politique, à savoir le RNI.

Fini, espérons-le, les connivences entre magistrats (procureurs et juges), au nom de la confraternité professionnelle. Désormais, chacun aura sa propre hiérarchie qui lui fixera des objectifs spécifiques qui ne seront pas forcément ceux confiés aux Juges. Et de cette saine opposition naitra forcément une émulation positive dont ne pourront que profiter les justiciables.

Malaise sociétal

La déferlante d’incidents, faits divers et scandales ces derniers temps est-elle un cycle passager, une succession fortuite d’événements ou est-ce simplement l’effet des technologies d’information qui, grâce aux smartphones combinés aux réseaux sociaux, permettent de mettre à nu des tendances, des pratiques et des faits qui existaient mais qui n’étaient pas apparents par le passé ? La question mérite d’être posée parce que la ou les réponses possibles ne sont de toutes les manières pas rassurantes.

La réflexion sur le développement d’un cabinet d’avocats d’affaires prend aujourd’hui des proportions inégalées compte tenu notamment de la transformation et de l’exigence accrue des clients, de l’alourdissement continu des réglementations, de la diversification de la concurrence, des bouleversements générationnels et sociétaux, de la révolution technologique…

D’autres réformes, réformettes, sauts d’humeur politiques et autres aberrations pédagogiques ont fini par abrutir pas moins de deux générations tout au long d’un demi-siècle. On en paie encore le prix aujourd’hui.