Opinions

On sait ce qu’est un écrivain, un peintre, un musicien ou un chanteur, mais sait-on ce qu’est un scénariste ? Difficile de donner une définition exacte à cet auteur improbable d’un produit qui ne l’est pas moins. On parle ici de l’improbable au sens de ce qui probablement ne peut pas arriver.

Il ne s’agit plus de complexes industriels ni de plateformes intégrées mais littéralement d’une ville avec tout ce qu’elle doit compter comme infrastructures et équipements pour les activités mais également pour l’habitat, les loisirs, le transport, les services sociaux et de base, les administrations.

Le thought leadership est l’art de savoir se positionner comme un leader d’opinion sur une thématique précise et d’être perçu comme tel par son audience. Dans un contexte marqué par l’austérité budgétaire, la globalisation des enjeux juridiques, la transformation digitale de l’industrie du droit et la professionnalisation sans cesse accrue des directions juridiques, ce concept revêt aujourd’hui une importance particulière pour le développement des cabinets d’avocats d’affaires.

le magistrat explique que les juges sont là pour créer la norme de droit à travers leurs jurisprudences ; alors, si une disposition est ambiguë, un texte imprécis, le juge doit faire preuve d’interprétation au profit de la loi ! Voilà un juriste comme on aimerait en voir plus dans nos tribunaux!

Le coup d’envoi de la campagne de solidarité de 2017 a été donné mercredi 15 mars à Casablanca par SM le Roi. C’est la 19e de son genre. Cela fait 19 ans que le Souverain fait perpétuer cette belle tradition typiquement marocaine et qui est devenue, au fil des années, une vraie marque de fabrique de la Fondation MohammedV connue au Maroc et à l’étranger.

de plus en plus de ménages acquièrent des voitures. C’est très bien pour l’économie du pays, sauf que, en général, nos villes n’ont pas été pensées, ni conçues pour absorber un tel flux de véhicules. Donc, en matière de circulation, c’est un peu du n’importe quoi, et en matière de stationnement, c’est l’anarchie quasi totale.

Autocensure

Gérer en bon père de famille. Voilà une expression très consacrée que connaissent parfaitement bien les professionnels du droit dans le monde entier, et particulièrement les juristes d’affaires.

Dans une de ses formules, rarement ricaneuses, Raymond Aron dit, comme une provocation paradoxale venant d’un auteur prolixe doublé d’un éditorialiste célèbre et de talent, «le principal obstacle à la liberté de la presse, c’est le lecteur».

Au pôle pénal on touche directement à l’humain et à l’un de ses biens immatériels le plus précieux, sa liberté. Les gens ordinaires ignorent le bonheur tout simple de pouvoir aller et venir à sa guise, en tous lieux, et à toute heure. Pour eux, c’est normal, ça fait partie des vicissitudes de la vie. L’on prend brutalement conscience de l’existence de cette liberté fondamentale et toute simple, lorsque l’on se retrouve confronté à la justice

Régions d’avenir

Dans un horizon très proche, 10 à 15 ans seulement, le Maroc ressemblera à ceci : 7 Marocains sur 10 habiteront dans les villes, et donc les campagnes seront pratiquement désertes. Il faudra selon les projections démographiques créer pas moins de 400 000 emplois par an, en grande majorité dans les villes évidemment.

Les outils de recherche mis à disposition des juristes sont sans cesse plus accessibles, rapides et puissants. Dans un tel environnement, le pouvoir n’est plus au juriste qui détient l’information mais à celui qui la partage avec la bonne personne au bon moment.

à la différence du romancier qui n’écoute que son imaginaire et non son courage, le mémorialiste qui se fait historien doit faire appel à sa mémoire, à ses souvenirs et donc à ses hantises, ses peurs ou son confort intellectuel ou matériel.