Points de vue

Le courtier en CV séduit dans une perspective de court-terme, le chasseur de têtes reste le garant de l’adéquation durable entre un profil et les perspectives du poste. Certaines statistiques démontrent avec le temps que le nombre de CV envoyés rapporté à la pertinence de ces derniers est faible et entraîne une perte de temps pour l’entreprise.

SANTIAGO – Le Chili a fêté ses 200 ans d’indépendance en 2010. Seuls 20 des 198 pays sur Terre ont atteint cette durée. Cela a donc été aussi le moment pour nous les Chiliens de nous retourner sur notre passé et de nous poser une question très simple et très profonde : avons-nous réussi ?

MADRID – En ces temps de contraintes budgétaires, les inquiétudes concernant la défense européenne se sont multipliées. Mais les évolutions intervenues en 2010 offrent paradoxalement un espoir pour l’avenir.

NEW-YORK – Les mesures de relance budgétaire adoptées par la plupart des pays avancés et des pays émergents lors de la récession mondiale de 2008-2009 – parallèlement à  une politique de relà¢chement monétaire et de soutien au système financier – ont évité que la Grande récession ne se transforme en 2010 en une Grande dépression. Au moment où chaque composant de la demande privé s’écroulait, la hausse des dépenses publiques et les baisses d’impôts ont arrêté la chute libre de l’économie mondiale et créé la base d’un redémarrage.

ANKARA – Tout au long de l’année 2010, et pendant la première décennie du troisième millénaire, la Turquie a laissé son empreinte comme l’un des pays le plus influent qui soit. Au début de cette nouvelle décennie, la position géopolitique de la Turquie, son héritage historique, sa richesse culturelle, sa population jeune et éduquée, sa démocratie toujours plus solide, son économie en pleine croissance et sa politique étrangère constructive l’ont mise en position de nation incontournable dans un monde transformé par une mondialisation rapide.

SAO-PAULO – La guerre contre les drogues est une guerre perdue d’avance. Le moment est venu en 2011 de passer d’une approche répressive à  une politique basée sur la santé publique, les droits de l’homme et le bon sens. Telles sont les principales conclusions de la Commission latino-américaine sur les drogues et la démocratie que j’ai réunie avec les anciens présidents Ernesto Zedillo du Mexique et César Gaviria de Colombie.

BRUXELLES – La crise financière qui a débuté en 2007 trouve son origine dans les excès du marché immobilier, des excès qui n’ont toujours pas été résorbés en 2010 – et qui devraient continuer à  perturber l’économie en 2011 et au-delà . Tout le monde connaît aujourd’hui les fameux « subprimes » américains, les crédits hypothécaires à  risque. Mais il est trop facile d’oublier que dans un premier temps, cette évolution du marché était bienvenue parce qu’elle permettait à  des personnes qui n’auraient normalement pas accès à  un prêt hypothécaire d’envisager l’achat d’une maison. Les prêts « subprime » ont permis au rêve américain de devenir réalité.

BEIJING – Avec un revenu par habitant de 3800 dollars, la Chine est maintenant passée dans la catégorie des pays à  revenus moyens. Mais, tandis que les économistes et stratèges politiques s’évertuent, en extrapolant la croissance future de la Chine, à  prédire quand elle rattrapera les Etats-Unis, l’humeur était sombre et introvertie en Chine en 2010. En fait, le Premier ministre Wen Jiabao a estimé que la croissance chinoise était « instable, déséquilibrée, non coordonnée et en fin de compte non durable ».

NEW-YORK – Quand ils l’ont créé, les concepteurs de l’euro savaient que sa construction présentait des lacunes. Il avait bien une Banque centrale européenne, mais pas de ministère des Finances européen. Rien d’étonnant, car le traité de Maastricht a été conçu pour parvenir à  une union monétaire en l’absence d’union politique.

NEW YORK – L’ONU vit aujourd’hui ce qui parfois semble être une double vie. D’un côté, les experts la critiquent pour ne pas solutionner tous les maux de la planète. De l’autre, les états et les peuples membres de l’ONU partout dans le monde lui demandent d’en faire toujours plus, dans de plus en plus d’endroits, plus que jamais – une tendance qui se maintiendra en 2011.

NEW YORK – A la fin 2010, l’économie mondiale est plus divisée qu’elle ne l’était en début d’année. D’un côté, les marchés émergents comme l’Inde, la Chine et les économies du Sud-Est asiatique connaissent une croissance solide. De l’autre, l’Europe et les Etats-Unis sont confrontés à  une stagnation – en fait, un malaise semblable à  celui éprouvé par le Japon – et à  un taux de chômage élevé et persistant. Le problème des pays avancés n’est pas celui d’une reprise sans création d’emplois, mais d’une reprise anémique – ou pire, une éventuelle récession à  double creux.

WASHINGTON – Tout au long de 2010, le scénario des négociations sur le programme nucléaire iranien a pris forme. La diplomatie ne donnant pratiquement aucun résultat, les discussions ont porté de plus en plus sur des sanctions – et leur dosage – pour faire entendre raison à  l’Iran. Et 2011 pourrait être l’année d’une mauvaise idée : s’appesantir à  nouveau sur les sanctions économiques.