Opinions

Sans mobile apparent

Une campagne et une contre-campagne ne sont pas une mauvaise chose pour les régies publicitaires des supports. Comme disait un grand patron
de presse, une info et une mise au point font toujours deux articles.

Des investisseurs étrangers qui s’intéressent davantage au
Maroc et des industries qui veulent produire moins cher.
Effet de l’accord de libre-échange Maroc-USA.

Comme les logos du Mac Do, de la Hut et autre
Kentucky, qui font aujourd’hui partie du paysage urbain des ces contrées
arabiques, d’autres produits formatés
et standardisés de cette mondialisation galopante
finiront par se banaliser et faire partie de la réalité.

On peut se demander pourquoi le Maroc a utilisé son capital
politique pour conclure un accord impopulaire et économiquement sans grand
intérêt. La réponse à cette question est que
le Maroc a ressenti le besoin de cet accord et que
les Etats-Unis y ont un intérêt géopolitique.

Si un pays a été incapable de mener des réformes pour permettre
à son peuple de vivre mieux , il ne peut les refuser simplement parce qu’elles
sont d’inspiration américaine.

Les multinationales pharmaceutiques ont déjà signé leur arrivée
sur ce marché.
Au lieu de produire de la drogue, ou d’interdire la production de cannabis,
le Maroc doit-il se positionner sur ce nouveau créneau, celui de «l’or
vert» ?

Des hommes affables

S’il s’est trouvé autant de pères de famille pour accepter
de torturer en bonne conscience, c’est que l’idée démocratique
et le respect de l’être humain n’étaient pas avancés
dans ce pays.

Confronté à l’opulence d’un pays comme la Suisse, on
peut se demander si, à force d’évoluer sur des chemins balisés,
l’être humain ne voit pas sa pugnacité et sa force de vie perdre
en substance.

Les producteurs marocains ont certes des droits…
le consommateur aussi.

C’est aux pouvoirs publics de délimiter les zones exposées
aux risques, d’y interdire tout type de construction, d’ouvrage, d’aménagement
ou d’exploitation ; et, dans le cas où des constructions ou exploitations
y seraient autorisées, d’y prescrire les conditions dans lesquelles
elles doivent être réalisées, utilisées ou exploitées.

Il faut reconstruire rapidement, désenclaver la région et, surtout,
intégrer le risque sismique. Cela exige des fonds importants, qu’il
faudra trouver. Peut-être le plus simple
est-il de réserver le produit de la vente des 16 % de Maroc Télécom
à cette région.

Contrairement à l’islam étriqué prôné
par les tenants du jihad contre les ennemis, le soufisme, fondement de la pratique
religieuse au Maroc, à la base de ses traditions de modération,
offre à l’humanité tout entière une méthode
de cheminement spirituel permettant
à l’homme de mieux vivre sa vie terrestre.