Débat

Le PIB demeure aujourd’hui un indicateur universel qui chiffre la création de richesse d’un pays, mais il a des limites manifestes. Parmi les illustres imperfections, il augmente automatiquement à l’occasion de l’instauration d’une taxe sur la consommation de tabac, alors que dans le même temps la santé de la population -les fumeurs en l’occurrence- se dégrade. D’où la nécessité d’imaginer d’autres indicateurs comme le capital immatériel. Au niveau microéconomique, l’entreprise doit intégrer ces nouvelles exigences dans le cadre de sa responsabilité sociétale.