Sport

L’engouement sans précédent pour l’apprentissage de la langue russe est l’un des avantages tirés par la Russie qui accueille à partir du 14 juin la Coupe du monde.

La Russie vibrera pendant un mois au rythme de la Coupe du monde de football, donnant l’occasion aux supporters de toutes les nationalités de découvrir la richesse du patrimoine russe, de Moscou à Saint Petersburg, en passant par les 9 autres villes où sont programmés les matchs.

L’importation de produits d’une valeur inférieure à 110 000 DH est autorisée à condition qu’ils ne dépassent pas 50 kg et qu’ils soient à usage propre.

La Russie table sur une reprise significative de son tourisme en faisant de la Coupe du monde une opportunité pour le pays de se dévoiler devant le flux des supporters et des médias, comme une destination touristique sur le long terme.

La candidature du Royaume pour l’organisation de la coupe du monde 2026 a été retenue par La Fifa. Les détails.

Le dossier marocain arrivera donc au vote du 13 juin à Moscou.

Un coup de tonnerre « totalement inattendu » même pour son président Florentino Pérez.

Une distinction qui récompense les joueurs âgés de moins de 23 ans ayant brillé lors de leur première saison en Bundesliga.

Ces vols relieront les villes de Casablanca, Tanger, Oujda, Marrakech avec Saint-Pétersbourg, Moscou et Kaliningrad.

A moins d’un mois du coup d’envoi de la Coupe du monde, les propriétaires d’appartements dans les villes hôtes gonflent les prix.

Les matchs qui opposeront le Maroc à l’Iran (15 juin), au Portugal (20 juin), puis à l’Espagne (25 juin) se joueront à Saint-Pétersbourg, Moscou et Kaliningrad. Si vous comptez assister à ces trois rencontres, voici ce que vous serez amenés à débourser.

Par exemple, un billet Casablanca- Helsinki vous coûtera environ 2 000 DH en moyenne. Vous pourrez ensuite prendre un bus à destination de Saint-Pétersbourg. Le prix du voyage vous coûtera 300 DH.