Sociéte

A.M., Fassi marié à  une Casablancaise «Au moment de me marier, je connaissais ma femme depuis huit ans déjà  et nous étions fiancés depuis deux ans. Jusque-là , nous n’avions pas eu trop d’anicroches dues à  la pression familiale.

Notre société a encore du mal à admettre l’existence d’un individu indépendant par rapport au groupe.
Echappant au couple,
le mariage devient alors le plus souvent l’affaire des familles qui continuent à imposer leur diktat.
Parmi les conditions draconniennes fixées au fiancé : l’appartement au nom de la fiancée, la voiture, une dot consistante, des bijoux et une fête fastueuse où le mari engloutira deux à trois années de salaire.

Les «cours de soutien», un phénomène de société qui prend parfois la forme d’un véritable chantage : pas de cours, pas de bonnes notes.
Auprès du ministère de tutelle on reconnaît l’existence du fléau mais l’on est dans l’incapacité d’appliquer la loi.
Pour les parents c’est le calvaire, certains paient en cours supplémentaires plus de 1 000 DH par mois et par enfant.

La Casa de Espana de Casablanca date de 1958. Elle recevait alors, avec ses homologues de Rabat, Tanger, Tétouan… les dizaines de milliers d’Espagnols résidents.
Après les attentats du 16 mai, le club étant en mauvaise situation financière, on a fait appel à des investisseurs pour sa réfection.
L’affaire est désormais confiée à deux gérants et le dispositif de sécurité en a été revu de fond en comble.

Né au Maroc en 1993 seulement, le secteur comptait, en 2003, 307 523 clients actifs dont 75,58 % de femmes.
La promulgation de la loi 18/97 a permis son véritable démarrage.
Douze associations de micro-crédit sont actuellement répertoriées.
500 MDH ont été distribués en 2003 : les moyens dont dispose le secteur ne sont pas à la mesure de ses ambitions.

Encours (au 31 décembre 2003) – Nombre de clients actifs : 307 523 – Pourcentage des femmes : 75,58% – Montant total des prêts en cours (milliers de DH

Les dispositions du nouveau code de la famille sont encore mal connues par les femmes
et le nombre de leurs consultations auprès des associations féminines a doublé depuis son application.
Au tribunal de famille
d’Al Fida-Derb Soltane, sur
cent divorces demandés depuis l’application du code, 60 l’ont été par des femmes, moyennant compensation («khol’»), alors que la nouvelle moudawana prévoit d’autres procédures plus simples, comme le divorce par désunion.

Tankages, tonneaux, crevaisons, crises de nerfs… La 14e édition du Rallye
Aïcha des Gazelles a été rude.
Cette année, 147 femmes se sont lancées à l’assaut
des dunes. Les équipages marocains ont fait bonne figure.
Commissaires sportifs, directeurs de course, médecins, hélicoptères,
localisation satellite… le rallye est avant tout une formidable machine logistique.

Après son bruyant succès aux Etats-unis et sa sortie en fanfare
en Europe, c’est par les chemins détournés du piratage que
«La passion du Christ» arrive au Maroc.
A Derb-Ghallef,
c’est le raz-de-marée des VCD.
Il faut dire que la chaîne
Al Jazira a fait une critique élogieuse du film…
Par un raccourci
qui n’étonne pas vraiment,
les derniers forfaits
de Sharon viennent nourrir
le débat passionné qui
s’en est suivi. Celui-ci ne laisse,faut-il le préciser ?, que très
peu de place au jugement esthétique.

Une circulaire du ministère de l’Education diffusée en septembre
2003 entend faire appliquer un règlement relatif au port de l’uniforme
dès la prochaine rentrée scolaire.
A Casablanca, certains établissements l’on imposé dès
septembre 2003.
Entre ses tenants, qui le jugent démocratique, et ses détracteurs,
qui l’estiment discriminatoire car ne concernant que les écoles publiques,
le débat promet d’être vif.

Si elle n’est pas à proprement parler une maladie, l’acné
peut être responsable de troubles psychologiques sérieux.
L’acné atteint surtout les adolescents mais nouveaux-nés et
adultes n’en sont pas exempts.
Alimentation trop grasse, taux excessif de testostérone… toutes sortes
d’hypothèses ont été envisagées sans qu’aucune
ne soit sérieusement retenue.

Des équipements de haute technologie seront acquis n Un nouveau code de
la route sera promulgué d’ici à fin 2004.