Politique

Le nouveau gouvernement compte 9 femmes sur 38 membres, soit près du quart. Pour plus d’efficacité, les départements dont les activités se complètent ont été réunis dans des pôles. Les secrétariats d’Etat reviennent dans la configuration du gouvernement, ils sont au nombre de 13.

Les neuf portefeuilles occupés par les femmes, qui représentent environ 25% de l’actuel gouvernement, ont été confiés à…

Le nouveau gouvernement, nommé mercredi par SM le Roi Mohammed VI, comprend dix-neuf membres qui figuraient déjà dans l’équipe menée par Abdelillah Benkirane, dont certains ont hérité des mêmes départements, d’autres ont vu leurs prérogatives élargies, alors que certains ont changé de portefeuille.

Le gouvernement, qui pourrait voir le jour dans moins d’une semaine, sera investi au début de la session du printemps.
L’Afrique, le développement rural, l’emploi, la santé, l’éducation, la justice…, sont les priorités du nouvel Exécutif.
Le gouvernement sera relativement réduit avec une architecture en pôles et, probablement, le retour des secrétaires d’Etat.

En une journée, Dr El Othmani a reçu, au siège du parti et pas chez lui, les huit premiers partis représentés au Parlement. Pour le moment, il ne s’agit que de consultations, les vraies négociations commencent au deuxième round. Les contours de la majorité devraient être connus dans quelque temps, le gouvernement verra probablement le jour sous peu.

Les consultations pour la formation du futur gouvernement continuent, ce mardi, entre le chef de gouvernement désigné, Saâd Eddine El Othmani, et les représentants des autres partis.

Les consultations pour la formation du gouvernement ont débuté, mardi, par une réunion entre le chef de gouvernement désigné, Saâd Eddine El Othmani, et des représentants du Parti de l’Istiqlal (PI), qui sera suivie par une autre rencontre avec les représentants du Rassemblement national des indépendants (RNI) et de l’Union constitutionnelle (UC).

Le chef de gouvernement désigné, M. Saâd Eddine El Othmani, a annoncé, dimanche, qu’il va entamer les consultations avec l’ensemble des partis politiques représentés au parlement pour la formation du gouvernement.

A deux mois de son congrès, prévu les 19 et 20 mai, le RNI met les bouchées doubles. Son bureau politique vient de valider les projets de statuts des organisations des jeunes et des femmes.

Après plus de cinq mois, les négociations de formation du gouvernement n’ont pas abouti. Le Souverain a exhorté, à plusieurs reprises, le chef du gouvernement désigné d’accélérer la formation du nouvel Exécutif.

La deuxième Chambre tient une session extraordinaire, mercredi 15 mars, pour présenter le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur la CMR.

Grand changement à l’ONU, nouveau Secrétaire général, Christopher Ross quitte son poste et un diplomate français à la tête du département de maintien de la paix. Le Département d’Etat perd des galons avec le nouveau président, un avantage pour le Maroc. Avec sa réintégration à l’UA, le Maroc a pu briser l’axe Alger-Abuja-Prétoria et prendre certains bastions du Polisario.