Culture

Rabat s’est transformée en « capitale africaine par excellence » pour la 4-ème édition du Salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient (Visa for Music), qui se tient du 22 au 25 novembre courant, a indiqué mardi à Rabat le directeur fondateur de Visa for Music, Brahim El Mazned.

L’acteur franco-marocain Assaad Bouab reprend le chemin des planches, après son rôle remarqué de directeur d’agence d’acteurs dans la série de France 2 «Dix pour cent». Il joue dans la pièce «Les Trois sœurs» au théâtre de l’Odéon jusqu’au 22 décembre. Une adaptation originale de l’œuvre de Tchekov par le jeune australien Simon Stone n Coulisses.

La Fondation Ali Zaoua vient d’ouvrir son deuxième centre culturel dans le quartier de Beni Makada à Tanger. «Les Etoiles du détroit» a été inauguré dans la liesse générale, avec de belles promesses pour la jeunesse locale.

Jeudi 2 novembre, l’Institut français de Casablanca a accueilli la cérémonie de remise des prix de la quatrième édition du Concours international de films courts «Ana Maghribi(a)». Six prix ont été remis aux gagnants qui ont proposé des vidéos de 90 secondes sur la thématique «Vivre la ville ensemble».

La 26ème édition de la semaine du film européen a été lancée sur des chapeaux de roue hier à Casablanca. De bons films et un grand cru s’invitent dans cette édition qui s’est ouverte avec « The Square », projeté en avant-première au Maroc.

Le Musée Mohammed VI de Rabat accueille, jusqu’au 4 février 2018, la Collection de la banque d’Espagne exposée pour la première fois en dehors de la péninsule ibérique.

Le coup d’envoi de la 10ème édition du festival national du théâtre de l’ancienne médina de Fès a été donné, mardi soir, à la mythique place R’cif autour du thème ‘’l’art théâtral, une éducation et une création’’.

Les longs métrages marocains « Headbang Lullaby » de Hicham Lasri et «Volubilis» de Faouzi Bensaïdi seront au programme de la 17ème édition du festival du film méditerranéen de Bruxelles qui aura lieu du 1er au 8 décembre prochain.

«Musiciennes du Maroc» est un beau livre paru aux éditions Marsam, L’auteure Rita Stirn y a consacré les voix féminines engagées dans l’histoire de la musique au Maroc.

Le dernier film de Noureddine Lakhmari décrit une ville patchwork, dans laquelle espoir et détresse flirtent au quotidien. Des sujets d’actualité y sont abordés : avortement, viol, travail des enfants et disparité sociale.

Rahma Laaroussi et son fils Abdeslam Karmadi seront en vedettes jusqu’au 6 janvier. L’exposition met en valeur les œuvres de deux artistes unis par la filiation, mais complètement éloignés de par leurs parcours artistiques.

Traduire est un programme initié par le pôle livre de l’Institut français du Maroc. Des textes de grande qualité littéraire et intellectuelle sont en cours de traduction du français vers l’arabe par des traducteurs marocains.