Culture

L’imbroglio créé par deux traductions, presque simultanées, des Mémoires posthumes de Khaïr-Eddine, relance le débat sur les droits d’auteur. Si, au Maroc, ceux-ci sont protégés par la loi du 15 février 2000
et l’étaient déjà par un dahir de 1916, le problème reste entier au niveau de l’application faute, notamment, de l’existence d’un organisme chargé de l’enregistrement de l’œuvre d’un auteur.

Les musées ne sont plus seulement des lieux de conservation du patrimoine mais d’éducation à part entière, notamment pour les jeunes. Au Maroc, si les musées privés ont apporté un certain dynamisme, fonctionnant parfois comme des espaces d’animation, les musées publics, quant à eux, ont très peu de moyens et répondent encore à une conception vieillotte de leur rôle. Etat des lieux.

Le projet de construction du Musée royal du patrimoine et des civilisations a été décidé par le Roi Mohammed VI lors d’un conseil des ministres en mars 2002. Deux ans plus tard, le ministère de la Culture a lancé un

On compte actuellement 27 musées au Maroc, répartis en quatre catégories. 16 musées publics relevant du ministère de la Culture, 8 musées privés et 3 en projet.

Jeudi 30 septembre 17h : ouverture Spectacle de fantasia sur la plage. 18h : concert de Chabab Al-Andalous et Bajeddoub (arabo-andalou), place Moulay Hassan. 19h 30 : concert de Radio Tarifa, place Moulay Hassan. 23h : Concert acoustique de Touria

Son ambition : faire revivre, à une échelle plus modeste, les valeurs d’échange de l’Andalousie arabe. Colloques, conférences, expositions pour séduire l’intellect ; concerts de salsa, flamenco, gnaoua, arabo-andalou, tempos afro-cubains pour taquiner les sens… Les arguments du Festival
des Andalousies Atlantiques sont imparables.

Symboles du dynamisme religieux de la dynastie mérinide, de nombreuses médersas ont été édifiées
à Fès. Parmi elles, la médersa Attarine a porté l’art mérinide à son summum. Rançon de la fascination qu’elle exerce, ce chef-d’œuvre a aujourd’hui besoin d’être restauré pour réparer outrages du temps
et stigmates d’une fréquentation assidue.

Tir au but

Le score de parité entre le Maroc et la Tunisie n’est certes pas déshonorant pour le Onze national, mais la prestation de ce dernier, elle, était affligeante : gardien fébrile, défense flottante, milieu de terrain inexistant, attaque peu inspirée… Il

La deuxième édition du Festival de musique des cimes d’Imilchil,
tenue du 26 au 28 août dernier, n’a pas déçu. La bourgade revit et les associations
prennent à bras le corps le développement de la vallée de l’Assif Melloul.

Que lisent les acteurs du champ politique, culturel, social et médiatique ? Quels sont
leurs auteurs de prédilection ? C’est ce que nous avons cherché à savoir à travers
un échantillon réduit, certes, mais assurément représentatif.

Grâce à une programmation intelligente, le festival Timitar d’Agadir a emporté, dès sa première prestation, la conviction unanime. Retour sur une semaine trépidante qui a balayé
les doutes des plus pessimistes.

Leurs rythmes électrisent et leurs paroles font mouche. Les Hoba Hoba Spirit ont conquis
le public. Juste récompense pour un quintette allumé qui a inventé
un nouveau style : la haïha-music. Parcours.