Management

La PNL, un cocktail de psychologie et de management qui séduit de plus en plus d’amateurs de techniques de développement.
Cette approche trouve sa place dans l’entreprise dans toutes les situations où il faut prendre du recul et cerner les attentes de son interlocuteur.

Gérer, c’est prévoir, c’est anticiper. Même si certains courants de pensée avancent qu’il est difficile de faire du prévisionnel en matière de gestion des ressources humaines tant l’environnement est instable et caractérisé par le manque de visibilité, d’autres pensent en

Cible, objectif, termes appropriés, supports de communication… Il est important de préparer tous ces éléments pour réussir une présentation.
Une présentation peu soignée risque de réduire l’intérêt du contenu.
Il faut rester naturel et user de termes simples sans oublier le zeste d’humour qui détendra l’atmosphère.

Elle se propose d’organiser des formations pour dirigeants, forums, rencontres internationales…

Développer ses potentialités, créer des conditions de changement pour soi-même ou pour un groupe, tels sont, entre autres, les apports de cette technique.
La formation s’étale sur 6 à 26 jours, selon les objectifs que l’on s’est fixés.
Managers, consultants, coachs, formateurs… la PNL intéresse tous ceux qui veulent développer leur savoir-être.

Souad FarèsResponsable communication «J’ai appris à mieux me comporter avec autrui» «J’ai toujours eu un intérêt pour tout ce qui est aspect psychologique et développement personnel. Je suis accro des magazines et des ouvrages qui traitent de cet aspect. D’ailleurs,

De plus en plus, la recherche de performance conduit à dépasser ses limites, les entreprises y ont leur part de responsabilité.
A l’origine des problèmes de surmenage, l’incapacité à reconnaître ses imperfections, notamment la crainte démesurée de l’échec.

François Savoye, président du directoire du Crédit du Maroc, vient d’être nommé chevalier de l’Ordre national du mérite en France sur recommandation du ministre français des Affaires étrangères. Le décret est paru le 13 mai au Journal Officiel français. Cette

Encore une lecture sur la formation professionnelle. C’est peut être là pour nous une manière d’être dans l’air du temps, d’accompagner une tendance, vu que la formation est l’un des aspects RH auquel l’entreprise marocaine semble être la plus sensible.

Au Maroc, le surmenage est un fourre-tout, souvent on y inclut aussi la dépression.
Les personnes en position de contrôle sont les plus menacées par le phénomène.
L’absence de plaisir dans le travail et l’un des élements qui accentuent le malaise.

En effet, l’association organise son premier séminaire ce vendredi 27 mai au Technopark de Casablanca.

Yasmina Rheljari-Chbani : Au niveau de l’entreprise, il se manifeste notamment par des erreurs, de l’absentéisme, des conflits, des accidents de travail et, au final, un turn-over élevé.