Management

Beaucoup de managers ont du mal à parler en public. Comment expliquer ce problème ? Ils croient sans doute que la prise de parole est réservée à une élite dotée d’un talent naturel. Cela est totalement faux ! La prise

Rester assis sur l’estrade. Le risque: paraître alors fermé et peu sûr de soi. Laissez place aux mouvements et au dynamisme. Les bras et jambes croisés. L’image même du repli sur soi. Décroiser permet d’accompagner votre exposé de gestes. Les

Il ne suffit pas de savoir ce que l’on veut dire, encore faut-il le faire comprendre à l’assistance.
Hiérarchie de l’information, mots-clés, périodes de silence… tout cela se prépare à l’avance.
Apprendre à respirer, bien articuler, laisser les mains s’exprimer… Bien parler peut être le résultat d’un apprentissage.

Il a été constaté qu’un auditoire retient 20 % de ce qu’il entend. Alors, pour ne pas endormir votre public, dégagez les points essentiels de votre interlocution (5 idées force au maximum), qui constitueront l’essentiel de votre message.

Adnane Raiss, représentant national du SIFE, Expert en RP auprès de la State university of New York (bureau de Rabat) «Mon implication représente une formidable source d’épanouissement» «Mon intérêt initial pour le développement social vient d’une volonté de canaliser mon

La Vie éco : Les cadres marocains manifestent-ils de l’intérêt pour le bénévolat ? Ahmed Al Motamassik : Il faut d’abord souligner que le bénévolat est un engagement social gratuit, conduit, d’une manière autonome, par des acteurs agissant de leur

Les cadres se consacrent de plus en plus à des activités associatives.
Caritatif, sportif, social, artistique ou éducatif, pour beaucoup d’entre eux, l’intérêt est avant tout de couper avec la vie professionnelle.
Humanisme, générosité, sens du partage… Ce sont les principales motivations.

Au niveau individuel, la clé de la responsabilité et de la performance est de prendre conscience de son potentiel et d’avoir la possibilité de l’exploiter. Pour le collectif, je propose de rendre vivants ce que j’appelle «les cinq piliers de

Il n’y a pas de secret, l’efficacité passe par une meilleure gestion de son temps.
Liste de tâches, priorité donnée à l’urgent et à l’important, délégation, un ensemble d’outils et de modes de gestion qui permet de faire mieux.
Les bonnes résolutions peuvent rester sans effet si l’entreprise est mal organisée.

Bien gérer son agenda. Téléphone, réunionnite, mails, déplacements inutiles… Attention à ces voleurs de temps qui nuisent à votre efficacité. Apprenez à les identifier et à mieux les contrôler. Déléguer. C’est un excellent outil pour se consacrer aux choses importantes.

Manque de vision, absence de projet fédérateur et flou entretenu sur la stratégie et les grands objectifs obèrent les performances de l’entreprise.
Un esprit détendu et libéré pourra générer une efficacité plus soutenue.

Ma recette pour être efficace ? Un planning rigoureux et du temps, chaque jour, pour prendre du recul. En ce début d’année, nous avons un agenda chargé.