Management

Les formations managériales sont en vogue. L’Ecole Hassania des travaux publics (EHTP) lancera, à partir de 2005, un master «Expert-coach» en collaboration avec Maroc Devenir, cabinet spécialisé en coaching. La formation est étalée sur 21 jours. Elle est répartie en

Le patron modèle n’existe pas ; néanmoins, certaines qualités sont jugées nécessaires pour être un «bon patron».
Coachs, managers, cadres… tout le monde s’accorde sur le fait que la vision stratégique et le pragmatisme sont indispensables pour réussir.

Pour moi, un vrai patron doit essentiellement avoir une bonne vision stratégique de l’entreprise, être un bon communicateur et savoir prendre les bonnes décisions quand il le faut.

Sife Maroc, membre du réseau Sife (Students in free entreprise), organisation mondiale qui regroupe plus de 1 900 universités et grandes écoles dans le monde, organise son deuxième concours national du meilleur projet.

Il doit être capable de prendre des initiatives, de motiver et de rassembler tout en sachant écouter et déléguer.
L’intuition est une arme qui lui permet d’être plus réactif.
Le charisme est important mais ne suffit pas pour faire un bon patron.

Le cabinet a aussi traité le cas de 23 entreprises ne disposant pas de structure RH.
La prochaine enquête est programmée pour 2007.

Les entreprises marocaines ont certes fait des efforts, mais elles ont tout intérêt à maintenir le cap en matière de développement de la fonction.
Le référentiel local qui est en train de se constituer ne manquera pas de «tirer vers le haut» les pratiques RH.

Des efforts sont encore à fournir dans la gestion des hauts potentiels ou le plan de mobilité.

La fonction est maintenant reconnue à sa juste valeur et a atteint un haut degré de maturité dans les entreprises structurées.
Il y a des efforts à faire pour maîtriser des concepts sophistiqués comme la gestion des compétences, le plan de succession ou la grille de rémunération variable.
Les PME n’ont pas encore compris que la GRH est une source de productivité.

Les augmentations collectives sont délaissées et la part variable du salaire est individualisée.

En moyenne le budget de formation a totalisé près de 4 MDH.

Les réunions, les notes et les tableaux d’affichage restent les principaux supports de communication.