Management

Rares sont ceux qui l’avouent : le physique est un facteur de discrimination au travail.
Les entreprises font très rarement mention de critères physiques explicites pour des raisons de déontologie compréhensibles.
Au Maroc, aucune loi ne protège les salariés contre les discriminations en rapport avec le physique, comme cela existe dans nombre de pays.

Moustafa, agent administratif dans une compagnie de transport aérien «Même pour demander l’heure, on choisit des gens beaux !» «J’ai travaillé dans quelques petites entreprises au Maroc et, là, que tu sois beau ou moche, tu restes dans ton coin.

Avec moins de 100 DH/habitant d’investissements publicitaires, le potentiel de croissance du marché de la communication est encore élevé.
En agence comme dans les entreprises, la création d’emplois devra suivre.
Outre la spécialisation, une culture générale solide et beaucoup de rigueur sont indispensables pour se faire une place chez les employeurs de renom.

Les entreprises commencent à recourir aux services de chargés de relations presse pour peaufiner l’image de l’entreprise n Ils doivent développer les mêmes réflexes professionnelles que les journalistes.

Au Maroc, l’école de commerce est la principale porte d’accès aux métiers de la communication.
Il faut généralement un Bac + 2 pour commencer dans de bonnes conditions.

Noureddine Ayouch, Pdg de Shem’s Lowe «Les créatifs sont rares sur le marché» «On constate depuis quelques années une forte évolution des métiers de la communication au niveau marketing et principalement des directeurs de clientèle et des chefs de publicité.

Younes Mouhib : Globalement, les évolutions que connaissent les métiers de la communication trouvent aujourd’hui leurs sources dans trois facteurs.

Votre détermination à  réussir votre carrière et votre volonté de réfléchir à  la bonne façon de réagir dans la situation que vous traversez sont très positives. Ceci dit, c’est en amont que tout se décide, c’est-à -dire dans la phase de préparation !

Très peu de personnes savent ce qu’elles désirent faire à moyen terme.
Définir son projet professionnel permet d’être fixé sur ses capacités et ses limites.
Le bilan de compétences est un passage obligé; faites-vous aider par un expert.

Adnane Zarrari, responsable RH dans une société industrielle Devenir un vrai pro des ressources humaines « En tant que cadre dans le domaine des ressources humaines depuis plus de sept ans, je me suis donné comme objectif d’occuper le poste

Je gère un département de 10 personnes, tous des anciens. Depuis le temps qu’ils pratiquent, le travail devrait être rôdé, mais pas du tout! Je suis constamment en train de corriger les mêmes erreurs et j’ai beau expliquer et réexpliquer, rien n’y fait ! Je commence vraiment à me sentir las et je perds de plus en plus facilement mon calme quand je découvre pour la énième fois la même erreur !
Que me conseillez-vous ?

Formation, adaptabilité, ambition : ce sont les trois piliers pour construire une carrière réussie.
L’échec ne doit pas être vécu
comme un frein, mais plutôt comme une occasion de rebondir.
Mieux vaut quitter l’entreprise
si elle n’offre pas de possibilités d’amélioration continue.