Management

Souvent, les salaires versés sont encore raisonnés selon chaque salarié et non en fonction du poste qu’il occupe
Les qualifications requises, les responsabilités assumées, les
efforts requis et les conditions dans lesquelles le travail est effectué sont
les critères principaux pour mener une bonne évaluation

Tous les
managers doivent être impliqués dans la démarche.

SEGEPEC Group (Polyfinance, Emiae, Imad, Polyglotte et EGRH ) organise, jeudi 26 janvier, en partenariat avec l’Association des gestionnaires et formateurs du personnel (AGEF), une conférence débat autour du nouveau manuel des procédures des contrats spéciaux de formation (CSF). L’événement

La formation est un investissement qui a un impact certain sur le développement de l’entreprise.
Qualité de l’analyse et de l’établissement des besoins,
qualité de la conception de l’ensemble du dispositif, qualité de
la réalisation, et qualité des feed-back sont les quatre conditions
d’une formation efficace.

En Europe ou aux Etats-Unis, la cooptation est aujourd’hui une pratique banalisée voire encouragée.
Les entreprises marocaines sont encore frileuses face à ce mode de recrutement
interprété, souvent à tort, comme du népotisme.
Pour éviter les dérives, il est important d’élaborer une
charte claire.

Mohammed Soual, précédemment DG de Gemadec, filiale du Groupe Cofimag, vient d’être nommé directeur du pôle dépôt et consignations de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG).

Le conseil d’administration de l’Association des professionnels des technologies de l’information est élu pour une période de deux ans (2006-2007). Son bureau est ainsi composé : Président : Bachir Rachdi (Involys) Vice-présidente : Saloua Karkri (GFI) Vice-président : Mohamed Lasry

La cooptation est une technique de recrutement par parrainage.
Rapidité, coût intéressant, qualité des CV, la technique
présente de nombreux avantages.
Sociétés high-tech, call-centers, banques,… s’y sont
mis.
Des sites spécialisés se sont développés, d’abord
aux USA.

3 000 lauréats seulement sortent chaque année des établissements de formation. On est loin des 10 000 candidats souhaités après 2010.
Si les compéten-
ces techniques sont bien là, le savoir-faire fait défaut. L’aspect
comportemental est encore négligé.
Distribution des voyages, évènementiel, la tendance lourde est
aux profils nouveaux.

Bac+4, titulaires de BTS, apprentis,… les profils recherchés sont très divers.
Les langues étrangères doivent être maîtrisées à tous
les niveaux de responsabilité.
La politique salariale du secteur est très disparate.

La nouvelle loi bancaire permet à des sociétés appartenant à un même groupe d’effectuer des opérations de trésorerie entre elles

Elles peuvent en tirer plusieurs avantages dont des conditions
de crédit plus favorables, la réduction de l’encours global
et la maîtrise des risques financiers.

Chefs de projet événementiel, chargés de production pour les agences de voyages, responsables marchés pour les compagnies aériennes… de nouveaux métiers se développent.
Les cabinets de recrutement ne sont pas toujours sollicités et les recrutements
se font souvent de manière non professionnelle.

Trois jours de vacances, du mercredi au vendredi, ont été annoncés sans préavis à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance.
Ces vacances, arrivées juste après le Ramadan, période
pendant laquelle la productivité a tendance à baisser, ont attisé les
rumeurs des plus diverses.