Management

Organisé par le magazine Energies & Environnement, le Forum marocain des métiers verts (FMV)  tiendra sa troisième édition le 9 mai 2018 à Rabat.

Un processus de transformation digitale peut durer de trois à cinq ans. La formation et l’accompagnement sont nécessaires pour la réussite du processus.

Qu’il s’agisse de s’adapter au changement pour rester compétitif ou de faire évoluer une activité, la transformation digitale est devenue incontournable. Implication à tous les niveaux, renforcement des métiers du digital, développement d’une culture du digital sont autant de défis pour les entreprises. Les salariés les plus anciens craignent de voir disparaître leur métier.

C’est bien joli d’avoir des ambitions, mais encore faut-il s’en donner les moyens ! Et mon manager me demande vraiment beaucoup alors que je n’ai pas assez de collaborateurs et que mon budget est limité. Je ne vois pas comment arriver à atteindre ces «jolis objectifs» et lui bien sûr ne veut rien comprendre à nos contraintes.D.M.- Tanger

Chez nous, il existe malheureusement des freins socioculturels qui font que beaucoup de victimes n’osent pas aller jusqu’au bout du processus. Parler du sujet, c’est prendre le risque de subir l’opprobre de son entourage, professionnel ou familial, de mettre sa carrière en péril…

Je suis quelqu’un de très rigoureux et rationnel et j’aime que les choses soient bien faites et surtout atteindre les objectifs que l’on m’a fixés. Dernièrement, à mon entretien d’évaluation, mon n+1 ( même si je sais que vous n’aimez pas cette expression) m’a reproché de ne faire que des feed-back négatifs à mon équipe. Sincèrement, je ne vois pas pourquoi je devrais faire du blablabla : quand c’est pas bon, c’est pas bon et il faut le dire. Sinon, on n’avance pas et on doit être un minimum ferme avec son équipe ! Que me conseillez-vous ? D.B.- Rabat

Financité Institute a présenté son étude sur la mixité, le leadership et la parité en marge de la première édition du Colloque des femmes en finance et affaires. D’importants progrès ont été réalisés en matière de mixité.

Il est du devoir de l’entreprise de sensibiliser et former ses équipes sur le phénomène du harcèlement, bien que les comportements des managers et autres DRH ne permettent pas de distinguer entre ce qui est harcèlement et ce qui ne l’est pas. IL faut mettre fin à cette violence sournoise par une démarche préventive.

Il faut distinguer trois profils de harceleurs: l’effacé qui a besoin d’exercer son pouvoir et mettre en avant son statut social ou hiérarchique, le pervers qui prend du plaisir en rabaissant sa victime, et le narcissique qui n’a pas de limite et a le sentiment que rien ne peut l’arrêter.

Dans le cadre de son projet 2015/2030, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casa – Settat et l’Université internationale de Rabat (UIR) ont lancé un programme de formation et d’accompagnement des acteurs internes du système éducatif de la région Casa –Settat, et ce afin d’améliorer leurs capacités managériales et les outiller des techniques nécessaires pour l’appropriation de la vision et sa déclinaison sur le terrain.

Novojob, plate-forme de recrutement, vient de mener un sondage sur les perceptions des femmes sur les difficultés rencontrées dans leur recherche d’emploi, ainsi que sur leurs perspectives d’évolution au sein des entreprises.

Remarques dégradantes, propositions ou comportements à connotation sexuelle, attouchements non consentis… Beaucoup de salariés, principalement les femmes, seraient victimes de harcèlement. Peu de mesures sont prises pour lutter contre ce délit, malgré quelques affaires retentissantes.