Management

Le projet de loi encadrant la future Agence du développement numérique vient d’être adopté à l’unanimité à la Chambre des représentants. Fraîchement créé, le think tank digital marocain «Digital Act» appelle les pouvoirs publics à mettre plus d’ambition et de clarté dans ce projet.

La direction est-elle l’ennemie ? Vous semblez être souvent occupé à critiquer la direction. Pourquoi ? Avez-vous des reproches à lui faire ?

La business intelligence et big data permettent une bonne exploitation des données dites stratégiques. Le data warehouse permet d’être pro-actif sur son marché, c’est-à-dire de décider et d’anticiper en fonction de l’information disponible et de capitaliser sur ses expériences.

Aujourd’hui, les entreprises sont de plus en plus dans une quête de performance selon une approche globale, à savoir environnementale, sociale et financière. La démache RSE doit être le fruit d’une co-construction avec les collaborateurs.

Ne jamais essayer de vendre une mauvaise nouvelle comme une bonne et d’user de la langue de bois. Il faut informer sans désinformer.

Achraf El Boustani est le nouveau directeur général des opérations pour l’Afrique du Nord de Ford. Basé au siège régional de la société à Casablanca, il aura pour mission de poursuivre l’accélération de la croissance des ventes et l’amélioration de la compétitivité de la marque en Afrique du Nord.

La veille reste un axe de création de valeur dans l’entreprise.

Notre démarche de veille est clairement multicanal et participative.

Dans le cadre de nos activités de conseil, l’agence de communication Big Ideas propose plusieurs types de prestations de veille et de gestion d’e-réputation sur le web et les réseaux sociaux. 

Au football comme en entreprise, les deux mondes partagent les mêmes challenges, les mêmes enjeux… La communication joue un rôle très important dans les deux cas.

Je suis responsable d’une équipe de techniciens et dernièrement j’ai été injuste envers l’un d’eux. En fait, je ne disposais pas de toutes les informations et j’avoue que j’ai réagi un peu trop vite. Je l’ai donc sanctionné à tort. J’ai appris dernièrement qu’il n’avait rien à voir dans cette erreur. Bon, il aurait pu «mieux se défendre» parce qu’en réalité il n’a rien dit quand je l’ai sanctionné mais aujourd’hui je me demande si je dois reconnaître mon erreur ou me taire, car ma crédibilité de manager est en jeu. Que me conseillez-vous ? K.P.- Rabat

De plus en plus d’entreprises déploient des cellules de veille pour scruter l’évolution du marché et préserver leur image. Projet d’entreprise, ambiance de partage…, une veille efficiente nécessite un environnement favorable n Les outils du big data sont d’un apport considérable.