Management

Les forces du management de la start-up peuvent se trouver dans la mobilité et le télétravail, la pratique de la transversalité, l’adoption de l’intra-entreprenariat, l’applatissement des barrières hiérarchiques, une communication à tous les niveaux, une ambiance de travail conviviale.

J’ai dans mon équipe un collaborateur assez brillant mais qui a une attitude très difficile à gérer. En fait, il aime se mettre en valeur à tout prix, joue perso et surtout écrase ses collègues dès qu’il en a l’occasion pour mieux briller. Je vois bien que cela pose problème au sein de l’équipe car mes autres collaborateurs sont différents, ils n’ont pas cette arrogance ni l’envie de «paraître». Maintenant, ce collaborateur est vraiment performant et ça, je ne peux le nier !G.P.- Rabat

L’initiative permet de développer les compétences internes par de nouveaux apprentissages puisque nous évoluons dans un secteur très concurrentiel et en perpétuelle évolution. Elle permet également de développer l’attractivité de la marque employeur et, dans une moindre mesure, nous donne la possibilité dans le futur de prendre des participations dans des projets à plus fort potentiel.

La start-up a plus de chance de croître plus vite qu’une entreprise traditionnelle. C’est aussi pour cela qu’elle a besoin de cash, car tous ces changements rapides ça coûte. C’est aussi savoir tout faire dans l’entreprise, sans pour autant penser que certaines tâches ne nous concernent pas.

Ambiance de travail conviviale, diversité des projets, management plus souple, suppression des niveaux hiérarchiques, mobilité et télétravail… la start-up se caractérise par un nouveau modèle managérial. Elle est aussi régie par des règles strictes en ce sens que les collaborateurs doivent s’assurer d’avoir le bon mindset pour y travailler.

La Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) de Casablanca a procédé, le 30  décembre à Casablanca, à la remise des diplômes de la première promotion du master en criminalité financière, une première du genre au Maroc, mais également en Afrique et aux pays arabes.

La 22e édition des «Journées de l’orientation scolaire, universitaire et de l’entrepreneuriat» a démarré à Casablanca, du 4 au 6 janvier.

Vincent Poujol, précedemment directeur général d’Orange Antilles Guyane, est nommé au même poste par Sofrecom Services Maroc depuis le 1er janvier 2018.

«Un débutant doit avoir des prétentions salariales modérées et privilégier une entreprise apprenante» .

Je ne sais pas si finalement cette «promotion» est une bonne nouvelle puisque je dois remplacer un manager qui était adulé par son équipe. Du coup, j’ai l’impression que quoi que je fasse, on me rappellera toujours les «du temps de Flane». Surtout qu’apparemment je n’ai pas du tout la même approche de la gestion d’équipe que lui qui était dans l’émotionnel, voire le paternalisme ! Y.P.- Casablanca

Parcours académique, état du marché, intérêt du poste…, plusieurs critères peuvent rentrer en compte pour déterminer ses prétentions. Pour les expérimentés, le vécu professionnel va prendre le dessus dans la rémunération.

Dans le cadre d’un projet dédié à la protection des ressources naturelles, l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la Terre au Maroc (AESVT) organise un atelier sous le thème : «Investir dans la nature : un nouveau modèle de métiers verts dans la province d’Azilal», le 25 janvier à Demnate.