Maroc conseil emploi

Dans notre entreprise, ce qui compte ce sont les APPARENCES ! D’abord (je sais, c’est fou) comment on est habillé, de quelle famille on est issu… et, bien sûr, comment on arrive à ENJOLIVER notre communication. Du coup, des personnes comme moi qui se contentent bêtement de faire leur travail et non pas de perdre du temps à communiquer sont laissées au bord du chemin. Pendant ce temps, les beaux parleurs, eux, se gargarisent de leurs résultats médiocres qu’ils savent si bien présenter en réunion ! Que me conseillez-vous ? R.L.- Rabat

Depuis près de deux ans, il s’est installé au bureau un esprit de compétition très bizarre. La direction a changé certaines règles de travail, notamment la manière dont nous étions objectivés, et de nouveaux collègues sont arrivés aussi. Du coup, j’en suis arrivé à cacher mes dossiers chaque soir et à changer mon mot de passe régulièrement. Je passe même certains appels dans les couloirs de peur de me faire «piquer» certains dossiers par des collègues. Et je ne parle même pas des «peaux de banane» régulièrement disposées sur notre chemin par certains «collègues». Du coup, je suis hyper stressé et je rejoins mon travail chaque matin avec une angoisse dont j’ai de plus en plus de mal à me débarrasser ! Que me conseillez-vous ? K.C.- Casablanca

Je travaille dans une multinationale avec des procédures très strictes qui, notamment, nous empêchent d’avoir des contacts directs avec nos n+2 et suivants. Du coup, c’est notre n+1 qui leur parle et qui ne fait jamais mention de notre travail. Dernièrement, sur un dossier où j’ai été pratiquement seul à bosser (il n’a fait que valider en quelques minutes), j’ai appris qu’il avait dit à SES boss que c’était lui qui l’avait accompli. Je pensais que ce genre de pratiques était révolu, surtout en multinationale mais je vois que ce n’est pas le cas. Que me conseillez-vous ? F.I.- Casablanca

On est tout le temps en train de nous dire que nous devons développer la fameuse proximité utile auprès de nos équipes, que nous devons être à l’écoute, disponibles et les coacher : mais cela c’est dans les contes de fées ! Parce que dans la réalité, c’est à peine si j’ai le temps de lever la tête de mes dossiers, je passe presque 80% de mes journées en réunion (mon entreprise adoooore ça) alors je veux bien qu’on m’explique COMMENT je peux faire pour ça ? Ou alors je ne traite plus du tout mes dossiers, emails, etc. Il faut choisir ! Que me conseillez-vous ? R.Z.- Casablanca

Aujourd’hui on me propose une très grande opportunité, mais je sais que cela va avoir un impact très important sur ma famille qui n’a que moi (je suis une maman seule comme on dit). Je me dois de subvenir aux besoins des miens mais de l’autre côté j’ai le devoir de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour créer le bon environnement à la maison, et je crains de ne pas pouvoir réussir les deux «jobs» ! Que me conseillez-vous ? M.O.- Rabat

A la suite d’une réorganisation j’ai été promu à la tête d’une équipe à la fonction très importante pour l’entreprise puisque nous devons revoir complètement le système d’information. En plus de cela, il nous est demandé de faire passer le message que le client doit être au centre de toutes les actions. Cela paraît évident mais il n’en est rien dans notre cas. Le travail est plutôt fait pour briller aux yeux des patrons et il ne faut surtout pas faire de vagues tout en se dégageant, à chaque fois que c’est possible, de ses responsabilités pour faire porter le chapeau à un autre Que me conseillez-vous ? H.Y.- Casablanca

J’ai une équipe de 5 commerciaux et je commence à me demander à quoi ils servent car je suis celui qui ramène le plus d’affaires. Je me demande si mon boss ne devrait pas les licencier et me donner leur salaire, franchement ce serait plus juste ! Que me conseillez-vous ? H.Y.- Casablanca

Je suis épuisé de devoir répéter toujours la même chose à ce collaborateur. Il oublie la moitié des choses que je lui délègue et pour l’autre moitié je dois pratiquement tout le temps refaire le travail! J’ai essayé pourtant de lui parler mais j’ai vraiment l’impression que ça ne sert à rien ! Que me conseillez-vous ? F.I.- Rabat

Je travaille dans le service des achats d’une multinationale et à chaque fois je dois supporter les critiques parce que tout simplement je demande l’application des procédures ! Ils veulent travailler avec LEURS prestataires et bien sûr s’en rendent compte à la dernière minute et voudraient que nous «passions une commande» sans consultations préalables à 3 différents prestataires au moins. Du coup nous sommes pointés du doigt à chaque fois qu’il y a un retard. Il suffirait simplement qu’ils respectent la procédure pour que tout marche de manière fluide et après tout je ne fais que mon job ! Que me conseillez-vous ? D.O.- Casablanca

Je travaille dans le secteur industriel, particulièrement dans une entreprise familiale qui s’est bien développée depuis quelques années. Le problème c’est que le «mode de management» n’est pas du tout en phase avec la réalité industrielle. On passe un temps fou à prendre des décisions, voire à détecter des problèmes et le plus souvent pour une gestion d’ego qui ne devrait pas avoir sa place dans notre secteur. J’ai été recruté pour améliorer les process, mais c’est surtout les hommes qui doivent l’être ! Que me conseillez-vous ? H.P.- Casablanca

J’adore mon job, et je n’en changerai pour rien au monde, mais voilà, ces derniers temps le rythme s’est vraiment accéléré et nous avons beaucoup de sujets à traiter. En fait : beaucoup TROP à mon avis. C’est vrai que lorsque je les examine, je vois bien que nous pouvons difficilement en reporter la plupart parce qu’ils sont tous liés et que nous avons de très grands défis à relever. Mais je crains que mes équipes ne tiennent pas le rythme, et qu’à force d’être ambitieux, nous risquions de ne pas y arriver. Que me conseillez-vous ? K.Z.- Tanger

J’ai fait de très bonnes études, un parcours professionnel sans faute et au moment où une opportunité s’est présentée dans mon entreprise, j’étais quasiment certain d’avoir la promotion, mais c’est un autre qui l’a obtenue (de l’extérieur). La raison: tout simplement que mes compétences n’étaient pas remises en question mais c’est mon comportement «trop» direct qui est la cause. C’est vrai que je dis ce que je pense et qu’il m’arrive même de m’énerver mais je ne suis pas un hypocrite, moi !Que me conseillez-vous ? K.D.- Rabat