Logistique

La connectivité maritime du Maroc lui permet de s’adjuger une bonne place au classement mondial. Des défis restent néanmoins à relever en matière de coûts portuaires, de définition des métiers, de gouvenance…

Chaque année, les trophées MLA récompensent le projet ou l’initiative qui apporte une réelle valeur ajoutée et un développement au secteur de la logistique. Les projets finalistes par catégorie dans le cadre de la deuxième édition ont été annoncés le 3 mai dernier.

La croissance moyenne de l’activité est de 15 à 20% par an. Les concessionnaires se désengagent de cette activité contraignante malgré un coût des prestations assez élevé.

La dynamique du secteur de la logistique se traduit par une importante création d’emplois et les besoins sont encore importants. L’offre de formation suit la dynamique avec une capacité en constante progression, que ce soit chez le public ou chez le privé. Mais l’inadéquation des profils formés avec les besoins des entreprises pose toujours problème.

La Voie Express dispose de plateformes totalisant une surface de 238 000 m2, en propre et sous gestion. Son activité a crû de 30% en 2016 mais la société, à l’instar de toutes les autres, déplore la prolifération des dépôts informels qui pénalisent le développement du secteur. D’où la nécessité
d’étendre les missions de l’AMDL à la régulation.

14 sites correspondant à une superficie de près de 600 m2 ont été initiés. Ils portent aussi bien sur des zones logistiques que sur des plateformes industrielles intégrées. Des études de marché et de structuration ont permis d’identifier les 5 premières zones logistiques à développer sur une superficie de 208 ha.

Les principaux chantiers concernent de nouveaux emplacements de livraison, une charte de la distribution urbaine, des trucks centers et de nouvelles règles de circulation à Casablanca. 5 à 6 autres villes sont concernées pour un investissement total de 700 millions de dirhams.

Le Salon des professionnels du transport et de la logistique sera étalé cette année une surface de 10 000 m². Il devrait attirer près de 6 500 visiteurs et 150 exposants nationaux et internationaux. Le programme de cette édition, à l’image des précédente, est riche en nouveautés.

Plusieurs réalisations sont à mettre à l’actif du secteur comme le développement des zones logistiques, la baisse du loyer de l’immobilier, la mise en place d’une charte de la logistique verte, le programme de mise à niveau logistique…