Fête du Trône

Le Morocco Mall a organisé dimanche 30 juillet un spectacle de feux d’artifice à l’occasion du 18ème anniversaire de la fête du trône.

C’est une stratégie lancée depuis plus d’une décennie. Elle allie à la fois l’action sécuritaire, la réforme du champ religieux et le développement social et humain. Une stratégie payante, puisque le Maroc est devenu un modèle et surtout un expert dont le savoir-faire est apprécié et demandé en le domaine.

La démarche RSE de Lydec, profondément intégrée à la stratégie de l’entreprise, peut servir d’exemple au secteur privé. Depuis 2016, le prestataire de services s’est engagé dans une nouvelle feuille de route, en passant des engagements à l’application concrète du plan d’action changement climatique.

Les tournées royales ont maintenu leur élant de dynamisme depuis la deuxième moitié de 2016. Plusieurs chantiers structurant pour le continent ont été lancés et plus d’une centaine de conventions de partenariat ont été signés dans plusieurs domaines avec comme ligne directrice le partage d’expérience et le co-développement.

Le Maroc, sous la conduite de S.M. le Roi, a su anticiper les défis et les problèmes et a initié en septembre 2013 une nouvelle politique migratoire permettant une gestion plus humaine des flux des migrants clandestins.

Organisation réussie de la COP22 avec des avancées majeures en faveur du climat, adoption de la stratégie nationale de développement durable, accélération des projets de transition énergétique…, l’année a été riche en réalisations.

Cité Mohammed VI Tanger Tech, Central Noor Ouarzazate IV, nouvel écosystème Boeing… Des chantiers d’envergure ont été mis sur les rails par le Souverain ces derniers mois. En parallèle, une multitude de nouveaux projets de développement urbain, d’équipement de santé, de transport, de formation et de loisirs sont venus consolider l’infrastructure au niveau de plusieurs villes du Royaume.

Depuis des années, le Maroc mène une politique sociale volontariste et cohérente. Une politique ayant pour piliers l’INDH, la Fondation Mohammed V pour la solidarité et le RAMED. L’objectif est de prémunir les citoyens les plus vulnérables contre la précarité et l’exclusion sociale.

Après des dizaines de voyages du Souverain dans les pays d’Afrique, un millier de conventions signées et de nombreux projets engagés, le Maroc passe à l’étape supérieure. Il a réintégré l’Union africaine et est en instance d’intégrer, en tant que membre à part entière, la CEDEAO.

Le Maroc continue de mener une offensive diplomatique sur tous les fronts. Une politique qui donne déjà ses fruits notamment en Afrique et en Amérique Latine. En même temps, l’avènement d’un nouveau Secrétaire général de l’ONU et d’un nouveau locataire de la Maison blanche conforte les positions du Maroc.

Une année d’Afrique, par excellence. L’année écoulée est également une année charnière dans le processus démocratique. A travers ses discours, le Souverain est revenu sur plusieurs thématiques : le Sahara, le développement durable, la sécurité et la lutte contre le terrorisme, la réforme de l’Administration et la lutte contre la corruption et bien d’autres.

Durant l’année écoulée, le Souverain a nommé un nouveau gouvernement, un nouveau Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et les membres de la nouvelle Cour constitutionnelle. Il a également présidé la séance d’ouverture d’une nouvelle législature.