Énergie renouvelable

Il est conçu par l’éditeur espagnol Cype pour le compte du gouvernement marocain. Un road-show est mené depuis novembre pour sensibiliser les professionnels de la construction sur son apport.

D’un coût de 210 MDH, la plateforme est étendue sur une superficie de 8 ha. Elle comprend plusieurs laboratoires, des espaces de recherche et de test et des projets pilotes à échelle réelle. D’autres plateformes
sont attendues dans les domaines des bâtiments verts, du dessalement des eaux, et de la bioénergie.

Plusieurs PME se sont inscrites dernièrement dans une démarche de réduction de la consommation d’énergie. Le coût d’investissement n’est pas forcément conséquent. En face, l’économie à réaliser est importante.

Plusieurs travaux ont été lancés en 2016, dont les résultats sont concluants. D’importants gisements productifs en gaz ont été découverts dans le bassin du Gharb et le bassin d’Essaouira. L’office se porte garant du respect de la législation et la réglementation environnementale en vigueur.

Les centrales solaires Noor 2 & 3 de Ouarzazate sont en cours de réalisation. Le parc éolien de Taza sera mis en service ce début d’année. A côté des grands projets, plusieurs initiatives privées sont recensées.

Les organisateurs prévoient pas moins de 6 000 visiteurs. Le salon accueillera 70 exposants de plusieurs pays opérant dans tous les métiers liés aux énergies renouvelables.

La capacité de production d’électricité à partir de sources renouvelables proche des 3 000 MW. Les investissements se poursuivent pour atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2020 et 2030.

Solaire, éolienne, hydraulique, géothermique, biomasse…, les énergies renouvelables restent aussi variées que méconnues.

Un carrefour énergétique et des ressources solaires en abondance sont les principaux atouts du Maroc pour le projet marocain de l’énergie solaire.

Chaque dirham investi dans l’efficacité énergétique rapporte trois fois à l’État en termes de gains. La consommation d’énergie fossile réduite à 12% d’ici 2020.

Avec l’inauguration de la centrale Noor I en ce début février, le Maroc confirme l’objectif qu’il s’est fixé de renforcer son mix énergétique avec du renouvelable. Aujourd’hui, notre pays est devenu un acteur majeur en Afrique et dans le monde dans ce grand défi des énergies renouvelables.