Economie

« Le redressement judiciaire ne signifie pas la mort d’une entreprise. Au contraire, il peut être le début d’une renaissance». C’est Anas Lahlou, gérant de Kool Food, société spécialisée dans la fabrication de produits de confiserie et de chocolat, qui

L’institution de Bretton Woods prévoit pour 2018 une croissance de 3% et un déficit budgétaire de 3,3% du PIB. Elle considère que le modèle de croissance actuel a atteint ses limites.

La loi, dans son volet lié aux difficultés de l’entreprise, entrera en vigueur dès sa publication au Bulletin officiel. Les conditions d’exercice du syndic et les honoraires seront déterminés par voie réglementaire. Selon le ministre, la majorité des amendements ont été pris en compte.

Les techniques de revêtement ont beaucoup évolué. Innovation, digitalisation des procédés de sélection et simulations en temps réel : il est possible de choisir parmi un millier de possibilités de couleurs.

Les nouvelles configurations résidentielles favorisent l’efficacité énergétique. Des solutions techniques à base de solaire et de recyclage des eaux chaudes permettent de réduire significativement la facture d’eau et d’électricité. Des solutions à la pointe de la technologie feront bientôt leur entrée au Maroc.

Aujourd’hui, ce n’est plus à l’intérieur de s’adapter au mobilier et à la décoration. C’est à ces derniers d’épouser les formes et configurations des surfaces d’habitation. Les architectes d’intérieur composent avec différents styles pour séduire les ménages à la recherche d’originalité.

Attijari s’engage pour la 4e année consécutive à distribuer 18 milliards de DH de financements en faveur de la PME et à financer 40 000 TPE pour 8 milliards de DH. En bénéficiant d’un accès plus rapide aux liquidités avec le « Plan Supply Chain », l’entreprise optimisera ses délais de réalisation des marchés/commandes grâce à la disponibilité des ressources financières.

Ce contrat programme couvrira une période de cinq ans. Elle sera axée sur le relèvement des normes de résilience technique du secteur, l’adaptation aux nouvelles technologies, l’élargissement de la population couverte, la mise sur le marché de davantage d’offres dédiées aux TPME, la prise en compte de nouveaux risques non encore couverts. Le taux de pénétration devrait atteindre 10%.

Les exportations durant la campagne 2016-2017 se sont élevées à 517 000 tonnes, autant que la demande du marché intérieur. Sur le marché intérieur, les intermédiaires postés en aval et les détaillants s’adjugent une bonne partie des gains. L’activité de transformation est encore peu dynamique.

La Société Domaine Arij, Oléa Food des Conserves de Meknès-Aïcha et le GIE «Zouyout Chiadma Mogador» sont les récipiendaires. Le Maroc a présenté 12 marques primées lors de la 10e édition du concours national.

Le taux de chômage des lauréats de la formation professionnelle est presque de 23%, contre 18% pour l’ensemble des diplômés. L’effectif des diplômés entre 2011 et 2015 est de 155 200 par an en moyenne, et celui des emplois nets créés de 54 800 en moyenne annuelle !

L’Association marocaine des exportateurs a conduit une délégation d’une vingtaine d’entreprises marocaines à l’Expo Halal Alimentaria. Le salon réunit en moyenne pas moins de 3 900 exposants de 65 pays différents.