Economie

Le jury national de la 15e édition du concours des jeunes reporters pour l’environnement, organisé par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’environnement, a départagé 650 photographies de 150 collèges et lycées et 170 reportages réalisés par 602 élèves de 140 collèges et lycées sur la thématique du tourisme durable.

La culture de la rose dans la région de Drâa-Tafilalet constitue une filière «extrêmement importante» pour l’économie locale en ce sens qu’elle joue un rôle essentiel sur le plan social et la création d’emplois, a affirmé, jeudi à Kelâat-Mgouna, le secrétaire général du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.

L’offre est diversifiée mais la durée moyenne de séjour ne dépasse pas une nuitée et le taux d’occupation reste faible. Des circuits touristiques thématisés seront développés et 25 500 lits supplémentaires programmés d’ici à 2020.

Le groupe, présent dans ce secteur depuis 1999, vise à travers cette nouvelle entité à accompagner la stratégie énergétique nationale à l’horizon 2030. La filiale réunira des experts marocains et étrangers du secteur des énergies renouvelables.

Dolidol, premier fabricant de literie au Maroc, vient de lancer un programme de couverture médicale pour ses clients revendeurs et tapissiers. L’initiative, qui constitue une première au niveau national, s’inscrit dans une démarche de fidélisation qui permettra aux partenaires de Dolidol de bénéficier de nombreux autres avantages.

Le prix de référence est fixé à 280 DH/q, la prime de magasinage à 2 DH par quinzaine et les droits de douane sur le blé tendre à 135%. Les coopératives pourront plus facilement trouver des financements pour la collecte.

Environ 100 agences ouvertes en 2016 contre 210 en 2015 n Pour plusieurs établissements, le produit net bancaire par agence s’est dégradé. Une partie des investissements est orientée sur la banque à distance et multi-canal.

Elles se sont multipliées ces dernières années dans plusieurs villes et réalisent des programmes à plus grande échelle que par le passé. Ces associations pratiquent des prix 20 à 30% moins élevés que la promotion immobilière en s’appuyant principalement sur l’exonération fiscale. Les promoteurs crient à la concurrence déloyale et les notaires appellent à un meilleur contrôle de ces entités qui drainent de l’épargne publique.

L’augmentation de l’usage d’internet se poursuit. C’est ce qui ressort des dernières statistiques de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) relatives au premier trimestre 2017.

Sur les 67 milliards de DH d’investissements approuvés par l’Exécutif, 61 milliards sont apportés par des Marocains. Le secteur industriel, qui occupe la première place dans les projets validés, est en bonne voie d’atteindre ses objectifs tracés par le PAI.

Le conseil régional a arrêté un budget de 55 MDH pour verser des subventions ou des primes à l’emploi. Pour être éligible, un projet doit requérir un investissement supérieur ou égal à un million de DH et générer au moins 20 emplois. Sur 278 dossiers d’investissement traités en 2016, seulement 10% émanent des MRE.

La filiale de la Banque Populaire s’apprête à inaugurer un nouveau siège dans la zone franche d’exportation de Tanger et propose le factoring et le leasing en devises. En 2016, son produit net bancaire a progressé de 37%, à près de 185 MDH.