Economie

Depuis le 15 Janvier, Bank Al-Maghrib n’est pas intervenu durant plus de la moitié des séances. Une flexibilisation plus prononcée du taux de change permettrait de limiter la pression sur les réserves de change, selon BMCE Capital research.

La ville de Casablanca continue son ouverture sur le numérique en s’appuyant sur la Société de développement local (SDL) Casablanca Prestations.

La société a dégagé un bénéfice en retrait de 9% à 330 MDH. Elle a adopté un nouveau plan stratégique 2018- 2020, dont les objectifs sont la maîtrise de l’investissement et l’amélioration du flux de cash-flow.

La branche Vie est dopée par l’activité bancassurance n La compagnie a réalisé un bénéfice net de 804 MDH en 2017, en hausse de 6,9%. Les fonds propres totalisent près de 6 milliards de DH.

La société propose une gamme complète de solutions de transport en provenance et à destination de plus de 200 pays. Elle livre chaque année pas moins de 80 000 colis exportés et plus de 90 000 colis importés.

Les recettes de la TIC des boissons alcoolisées ont augmenté de 10,7% en 2017, à 1,4 milliard de DH par rapport à 2016, alors que les importations ont augmenté de 22%, à 628,8 millions. Selon la profession, l’embellie s’explique par le recul de l’informel et non pas par l’augmentation de la consommation. La consommation par habitant est plus élevée en Tunisie et en Algérie.

Lloyd’s regroupe quatre syndicats appelés aussi «petites compagnies», dont chacune dispose d’un propre business-plan. Chaque année, les souscriptions totalisent 40 milliards de dollars dont 30% au titre de la réassurance. Le format CFC est un écosystème idéal pour Lloyd’s qui est également un écosystème.

L’objectif est de porter sa part de marché cumulée de Peugeot, Citroën et DS à 18% en 2020 contre 10,24% en 2107. La filiale d’Al Mada accompagnera le déploiement du groupe PSA dans le pays. La gamme de voitures proposées sera rationnalisée et passera de 46 à 21 versions.

Elle a lancé une opération de reprofilage de sa dette obligataire en rachetant des lignes avec échéances 2018, 2019 et 2030. Le chiffre d’affaires est en hausse de 10% et la société sort du rouge.

Les activités africaines génèrent 32% du RNPB. Le taux de couverture des créances en souffrance est porté à 63,5%, soit 3,5 points de plus qu’en 2016. Une trentaine d’agences ouvertes en 2017, au Maroc et sur le continent.

Très peu d’entreprises respectent scrupuleusement leurs engagements financiers. La banque a signé trois conventions de partenariat pour faciliter l’essor des écosystèmes.

6,8 milliards de DH investis depuis 2009. Quelque 122 525 agriculteurs ont profité des subventions dans le cadre du Fonds de développement agricole. 120 projets d’un investissement global de 5,6 milliards de DH ont été réalisés dans le cadre du Pilier I du PMV.