Economie

La wilaya de Guelmim réclame 165 MDH au titre de la taxe sur les services portuaires

Les opérateurs rejettent le mode de calcul de la taxe.

Le taux élevé d’IGR décourage les transactions transparentes.
Un projet de loi destiné à réglementer le créneau est en gestation.

250 MDH ont été investis dans ce projet qui veut faire de la région un pôle touristique et commercial sur toute l‘année

L’aménagement extérieur a absorbé 25 % du budget.

Le PIB progresserait de 4,4 % en 2004 et de 4 % en 2005.
L’impact sur la création d’emplois reste négligeable.
En cause, l’archaïsme de l’économie rurale et la faiblesse des performances des secteurs secondaire et tertiaire.

La sous-commission technique chargée d’étudier les propositions de la raffinerie a remis ses conclusions au Premier ministre qui doit trancher

Pour les départements de l’Energie et de l’Industrie, les deux requêtes majeures sont inacceptables.

Les discussions sont renvoyées à la session d’automne.

Trois types de licence du fixe seront accordés: boucle locale, transport de téléphonie et connexion internationale.
Les appels d’offres seront lancés au cours du dernier trimestre 2004.

La qualité du blé détériorée par des problèmes de germination n Les prix sont tombés à 140 DH/q.

Le diagnostic réalisé en collaboration avec Euro Maroc Entreprise dévoile les maux du secteur.
La création d’une filière performante et le repositionnement sur les marchés étrangers deviennent une nécessité.

La Vie éco : La masse salariale au sein de la fonction publique reste pesante. Elle a atteint 2,7% du PIB en 2003 et ce ratio sera à peine moindre en 2004. Un problème d’effectifs ou de salaires ? Les

Les coûts peuvent aller de 170 à 700 DH par personne.
Dîner traditionnel, «cérémonie du thé», cocktail dînatoire, les formules se multiplient et la liste des services annexes s’élargit.

Les armateurs demandent à pêcher plus près des côtes n L’INRH se prononcera sur leur requête d’ici peu.