Immobilier

Les techniques de revêtement ont beaucoup évolué. Innovation, digitalisation des procédés de sélection et simulations en temps réel : il est possible de choisir parmi un millier de possibilités de couleurs.

Les nouvelles configurations résidentielles favorisent l’efficacité énergétique. Des solutions techniques à base de solaire et de recyclage des eaux chaudes permettent de réduire significativement la facture d’eau et d’électricité. Des solutions à la pointe de la technologie feront bientôt leur entrée au Maroc.

Aujourd’hui, ce n’est plus à l’intérieur de s’adapter au mobilier et à la décoration. C’est à ces derniers d’épouser les formes et configurations des surfaces d’habitation. Les architectes d’intérieur composent avec différents styles pour séduire les ménages à la recherche d’originalité.

Le salon traditionnel, principal espace dédié à l’accueil de la famille et des amis, a longtemps été incontournable dans l’intérieur des Marocains. Il a subi cependant les influences occidentales, nordique en particulier.

Il est possible de réguler naturellement la température de vos intérieurs. L’investissement en vaut la peine, même s’il est assez lourd.

Les systèmes d’éclairage résidentiel ont connu un «frog jump» technologique depuis l’introduction des LED et des systèmes de maîtrise des niveaux de diffusion et d’intensité des chaleurs. Une innovation qui modifie totalement l’aspect des intérieurs et s’adapte aux besoins les plus pointus.

L’Agence urbaine de Casablanca donne la possibilité de disposer en ligne de la note de renseignements, nécessaire pour obtenir l’autorisation. Bientôt, les 29 agences urbaines du Maroc devront offrir cette prestation.

Ce segment n’obéit pas forcément aux cycles du marché immobilier. Plus de 80% des auto-constructeurs ne font pas appel aux professionnels de la construction. L’anarchie qui règne sur le marché affecte le paysage urbain.

La société a dégagé un bénéfice en retrait de 9% à 330 MDH. Elle a adopté un nouveau plan stratégique 2018- 2020, dont les objectifs sont la maîtrise de l’investissement et l’amélioration du flux de cash-flow.

Des promoteurs commercialisent le logement social à plus de 250000DH, le surplus est exigé sous la table ou facturé comme travaux supplémentaires. Mis devant le fait accompli, le client est obligé de signer un avenant pour crédibiliser le prix de vente final. La FNPI compte dénoncer au fisc tout promoteur qui fait entorse à la loi.

La suroffre qui caractérisait le secteur est en train de se résorber. L’embellie concerne particulièrement les plateaux de bureaux premium. La demande est tirée surtout par les multinationales.

Deux niveaux de labellisation seront introduits : Gold et Silver. Outre la certification des projets, les promoteurs seront récompensés par des étoiles. Une vingtaine de dossiers notés selon la version actuelle sont en cours de traitement.