Immobilier

Avec la livraison de 580000 m2 prévue sur les 6 prochaines années, l’excédent pourrait dépasser les 200000m2 si la demande se maintient à son niveau actuel de 60 000 m2 par an. 70% de la nouvelle offre sera proposée dans des programmes qui installeront de nouveaux quartiers d’affaires : Casa Anfa, Wessal Casa Port et ville nouvelle de Zénata.

Le groupe Al Omrane a organisé, du 14 au 22 décembre, son cycle de conseils d’administration de ses filiales.

LafargeHolcim Maroc veut faire bouger les lignes sur le marché de la brique.

La production de bureaux à Casablanca ne faiblit pas. Selon le recensement du département de strategic advisory de CBRE Maroc, l’offre livrée en 2016 se situe autour de 63000m2.

Bouygues Immobilier Maroc décroche le label Iltizam pour son projet Les Faubourgs d’Anfa, situé dans la future cité de Casa Anfa.

Elles régressent de 9,1% au premier semestre, à 81 500 unités. Le volume actuel des nouveaux projets représente moins des deux tiers de ce qui était lancé il y a 4 ans. La production ne se porte pas mieux avec une régression de 13%.

Un nouveau dispositif juridique voit le jour. Il a pour but de lutter contre les abus en matière de construction et de délivrance de permis.

Facemag couvre une large palette de consommateurs, allant de l’économique au haut standing, en passant par l’hôtellerie de luxe. L’industrie céramique marocaine est victime de coûts de production élevés, notamment à cause du coût de l’énergie.

La consommation de ciment pourrait finir l’année au même niveau que 2015. La société a réceptionné deux projets en 2016 : une ligne d’assemblage de volets roulants et un système d’alimentation de matière première.Les perspectives pour les deux prochaines années restent prometteuses.

Toute une gamme de produits à l’eau avec un aspect mat, satiné ou brillant, voit le jour sur le marché. Arcol propose des peintures dépolluantes qui assainissent l’air intérieur.

Une lettre d’expression d’intérêt de coopération a été signée par le ministre de l’habitat et de la politique de la ville. Le but est de promouvoir les normes de transparence et de gouvernance dans le secteur de la construction. Le Maroc est déjà engagé dans l’efficacité énergétique à travers l’AMEE.

A la première heure de l’ouverture du salon, les exposants s’attellent à mettre en place leurs produits. De nouvelles sociétés intègrent le SIB pour la 1ère fois, attirés par le potentiel de développement du marché marocain.