Immobilier

Logements économiques et sociaux, de moyen standing, de haut standing…, le marché peut satisfaire tous les goûts et les budgets. Si dans les principales villes l’offre est variée, dans d’autres on constate la prédominance d’un segment particulier.

Si le logement à 250 000 DH carbure en termes de nombre de conventions signées par l’Etat et les promoteurs immobiliers avec 1,55 million d’unités à produire depuis 2010, les concrétisations sont loin de tenir le rythme. Seulement 291 330 unités ont été achevées sur la période alors que le besoin recensé est de 500 000 unités. Le gap est plus marqué encore pour le logement à 140 000 DH et l’habitat destiné à la classe moyenne.

«Les nouveaux marchés prisés par les exposants sont les pays du Golfe et particulièrement les Emirats Arabes Unis».

Au fil des années, le SMAP a fait de Paris, et plus tard des autres villes européennes et du Moyen-Orient, le lieu de rencontre privilégié entre les groupes immobiliers au Maroc et un public nombreux de MRE et d’étrangers.

Après plusieurs années difficiles, le secteur immobilier affiche un certain dynamisme en ce début d’année. La baisse des taux d’intérêt et la correction des prix ont contribué à relancer les transactions. Mais l’offre doit encore s’adapter à la demande.

Le gouvernement prévoit de lancer un projet de logements à destination des couples nouvellement mariés.

Jumia House, spécialiste de la mise en relation entre l’offre et la demande en produits immobiliers, filiale du site de commerce électronique Jumia, a récemment dévoilé une étude comparative entre l’offre immobilière de Dar Bouazza et celle de Bouskoura.

Avec la livraison de 580000 m2 prévue sur les 6 prochaines années, l’excédent pourrait dépasser les 200000m2 si la demande se maintient à son niveau actuel de 60 000 m2 par an. 70% de la nouvelle offre sera proposée dans des programmes qui installeront de nouveaux quartiers d’affaires : Casa Anfa, Wessal Casa Port et ville nouvelle de Zénata.

Le groupe Al Omrane a organisé, du 14 au 22 décembre, son cycle de conseils d’administration de ses filiales.

LafargeHolcim Maroc veut faire bouger les lignes sur le marché de la brique.

La production de bureaux à Casablanca ne faiblit pas. Selon le recensement du département de strategic advisory de CBRE Maroc, l’offre livrée en 2016 se situe autour de 63000m2.

Bouygues Immobilier Maroc décroche le label Iltizam pour son projet Les Faubourgs d’Anfa, situé dans la future cité de Casa Anfa.