COP 22

Ce ne sont pas moins de 7 projets de développement durable menés par l’OCP qui ont pu décrocher le label COP 22 à l’occasion de l’événement planétaire qui se tient actuellement à Marrakech. Des stratégies du groupe finement étudiées pour rationaliser la consommation d’énergie et d’eau, réaliser dans les régions du Sud une cité avant-gardiste à la pointe du savoir et de l’innovation…

Avec l’exode des hommes, les femmes sont en première ligne pour la préservation de l’environnement. Elles ont besoin de formation et de moyens financiers plus conséquents pour mener à bien des projets générateurs de revenus et respectueux de la nature.

Une association a été créée dans l’objectif de standardiser les modèles contractuels dans l’efficacité énergétique. En plus du solaire, de l’éolien et du gaz, Engie assure la maintenance de sites industriels au Maroc. Le groupe vient de remporter un appel d’offres 64 mosquées vertes.

Le groupe bancaire a signé trois conventions avec des organismes de financement internationaux. En plus du soutien de la PME, la banque accompagne la dynamique du Maroc pour un développement durable.

Elle est basée sur six axes stratégiques en vue de limiter les impacts du changement climatique. Energies renouvelables, optimisation des eaux de ressources, gestion des déchets…restent la priorité de l’opérateur.

CAM a été mis en avant en matière de financement des agriculteurs. Tamwil El Fellah a même été reconnu par la FAO et l’AFD comme modèle de financement. La stratégie du groupe repose sur la segmentation, la proximité et l’adaptation des produits.

A Lydec, l’ambition est de réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre. Lydec consacre 1% de ses revenus aux actions menées pour la protection de l’environnement. Meknès ne peut que se réjouir de son centre d’élimination et de revalorisation.

La participation du citoyen à la conception de villes intelligentes est primordiale. Le degré de connectivité des Marocains est un point favorable. Le cluster e-madina propose la réhabilitation du complexe Al Amal à Casablanca et d’établir un musée virtuel.

La digitalisation a permis d’économiser l’équivalent de la consommation annuelle de 7 735 foyers en eau douce, 42 053 foyers en électricité et 15 727 foyers en termes de déchets.

Une nouvelle stratégie orientée environnement sera dévoilée par le groupe au début de 2017. La CDG compte créer un réseau d’investissements africains pour réorienter l’épargne vers les projets verts.
La station d’aménagement de Taghazout est certifiée HQE, SQE et Green Globe.

Au Maroc, le montant total des investissements climatiques devrait atteindre 68 milliards de dollars d’ici à 2030. Energies renouvelables, efficacité énergétique, infrastructures urbaines respectueuses de l’environnement, eau et agriculture sont les domaines dans lesquels iront les financements de la SFI.

Cette ligne de crédit a été accordée par la BERD, l’AFD et la BEI dans le cadre du programme MorSEFF. Elle est consacrée au financement de projets favorisant l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.