Banque privée

La relève des entreprises n’étant pas forcément assurée, elle présente un potentiel de développement important. Les offres des banques couvrent toutes les étapes de l’opération de transmission.

Le client est entièrement pris en charge dès qu’il fait appel aux compétences du private banker. Il a pour mission d’analyser la situation du client, de proposer une stratégie de placement et d’assurer le suivi.

Depuis son lancement, le nombre de clients a augmenté de 18% et des actifs gérés de 16%. Les évolutions réglementaires devraient permettre de saisir de nouvelles opportunités tournées vers l’immobilier ou encore l’international.

La rentabilité de ces entités est en baisse depuis quelques années. Des mouvements de consolidation apparaissent de plus en plus. Les banques privées sont obligées de revoir leur mode de fonctionnement et de miser sur l’innovation.

Les clients fortunés optent davantage pour les fonds à capital ou rendement garanti. La rémunération des produits de taux et bancaires est de moins en moins intéressante. Les contrats d’assurance vie restent un placement régulièrement investi.

La cellule d’ingénierie et de planification patrimoniale s’appuie sur l’expertise des diverses entités du groupe. L’évolution de la banque privée devra accompagner la mutation du tissu économique marocain.

Les banques privées disposent de tous les produits de placement allant du plus court au plus long terme. Elles devraient bientôt lancer des produits relatifs aux OPCI et à la finance participative.

Le secteur des banques privées se porte bien. Les gestionnaires apportent des solutions sur mesure à leurs clients fortunés. Les perspectives de croissance sont favorables. L’innovation reste de mise.

Les services à haute valeur ajoutée proposés concernent essentiellement l’accompagnement pour la transmission du patrimoine ou bien lors d’une cession d’entreprise familiale. Les OPCVM monétaires, les produits de taux, les produits structurés et d’assurance vie constituent des produits de placement régulièrement investis.

Des arbitrages ont été effectués pendant la période post-crise, vers des produits moins risqués mais nettement moins rémunérateurs. La réglementation est devenue de plus en plus contraignante et génératrice de coûts supplémentaires.

L’une des missions principales d’une banque privée ne réside pas uniquement dans une offre de produits mais doit d’abord être axée sur le conseil et l’accompagnement.
La banque privée de la Banque Populaire est intergénérationnelle dans le sens où le portefeuille clients est souvent composé de plusieurs générations. Les projections de développement du métier de la banque privée sont extrêmement positives.

Upline Rendement Plus offre une garantie de 100% du capital augmenté d’une rémunération minimale garantie, fixé à 7,5% in fine. La création de ce fonds, pour répondre spécifiquement aux attentes du grand public.