Actualité

Le directeur général de la Banque africaine de développement (BAD) pour la région de l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, sera au Maroc pour une visite de travail, du 18 au 23 septembre 2017. Il s’agit de sa première visite dans le pays depuis sa prise de fonctions, le 1er décembre 2016.

Avec le démarrage des banques participatives, une des grandes questions qui se posent est de savoir si ces nouveaux établissements attireront des usagers jusqu’alors non bancarisés ou s’ils piocheront dans la clientèle des banques conventionnelles.

Composée des ministres de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, de la Santé, El Houssein El Ouardi, et du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, la délégation ministérielle s’est informée, mardi à Laâyoune, de l’état d’avancement de plusieurs projets inscrits dans le cadre du modèle de développement des provinces du sud.

Trente-deux personnes ont été tuées et 1.545 autres ont été blessées, dont 70 grièvement, dans 1.149 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain durant la semaine du 04 au 10 septembre.

Les indicateurs d’activité du secteur bancaire s’améliorent conformément aux prévisions de Bank Al-Maghrib.

Après une forte baisse ayant poussé nombre d’investisseurs à déserter ce produit de placement, les taux des dépôts à terme se redressent légèrement.

La loi 74-15 relative à la région minière de Tafilalet et de Figuig entre en vigueur le 19 septembre, soit une année après sa publication au Bulletin officiel.

Le Sommet Climate Chance se poursuit à Agadir avec les acteurs non-étatiques venus de quelque 80 pays. Consacrée aux élus du continent africain, cette deuxième journée a été marquée par la signature de la déclaration des élus locaux et régionaux d’Afrique, en présence de leurs pairs d’Europe et du monde entier.

L’Ordre national des médecins dentistes a vivement condamné, le 4 septembre, le décès d’un enfant suite à une intervention d’un praticien exerçant de manière illégale la médecine dentaire.

Les créations de sociétés foncières se multiplient.

Le coup de force, il y a quelques semaines, de la Caïd d’Azrou, en treillis, en train de libérer l’espace public de ses occupants illégaux n’est pas passé inaperçu.

Le coût global du projet s’élève à 3,3 milliards de DH, en plus de 700 MDH d’indemnités d’expropriation.