Le marché automobile corrige après le cru exceptionnel de 2016
21 juillet 2017
Naoufel Darif (776 articles)
0 Commentaire
Partager

Le marché automobile corrige après le cru exceptionnel de 2016

Les ventes de la majorité des opérateurs sont en nette baisse en juin. Les professionnels s’attendent à un retour à la croissance dès juillet.

Le mois de juin a connu une forte correction sur le marché automobile. D’après les chiffres de l’Association marocaine des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), pratiquement toutes les marques ont vu leurs ventes décrocher significativement, traduisant un retour à la normale après les volumes exceptionnels enregistrés grâce aux commandes du Salon Auto de mai 2016 et comptabilisés en tant que ventes effectives en juin de la même année.

En effet, les ventes de véhicules particuliers ont totalisé 14 415 unités au titre du mois de juin 2017 contre 14 328 en juin 2016, en baisse d’environ 6%.  Seules Hyundai (1 071 unités contre 647), Renault (2 264 unités contre 2 017), Peugeot (886 contre 741), Skoda (247 contre 168), Opel (606 contre 455) et Mercedes (286 contre 274) ont pu améliorer leurs performances commerciales au titre de ce mois.

Les conditions du marché plaident pour une croissance régulière et durable

Ce décrochage a naturellement impacté le cumul des ventes du premier semestre. A fin juin, les nouvelles immatriculations du segment VP ont atteint 78 215 contre 78 458 à fin juin 2016, en quasi-stagnation (-0,3%).

Les professionnels insistent sur le fait que la légère baisse de l’activité, qui était prévisible, est liée simplement à cette correction des volumes et que le retour à une croissance à deux chiffres est prévu dès juillet. Ils rappellent que les conditions du marché plaident pour une croissance régulière et durable. Leur projection de croissance est restée inchangée à environ 10% pour cette année.

Par ailleurs, les ventes du segment du VUL continuent de prendre de la vigueur. Le retour à la croissance amorcé depuis le début de l’année se confirme au terme du mois de juin. Les opérateurs de ce segment, en crise depuis des années, ont pu réaliser des volumes en hausse de 22% grâce à la commercialisation de 1 140 unités de plus à fin juin. Force est de constater que le VUL a également vu ses volumes de juin se corriger mais dans une moindre mesure que le VP (948 unités contre 958 l’année dernière, soit -1%).

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *