Posts From Yasmina Rheljari

Je suis responsable d’une équipe de techniciens et dernièrement j’ai été injuste envers l’un d’eux. En fait, je ne disposais pas de toutes les informations et j’avoue que j’ai réagi un peu trop vite. Je l’ai donc sanctionné à tort. J’ai appris dernièrement qu’il n’avait rien à voir dans cette erreur. Bon, il aurait pu «mieux se défendre» parce qu’en réalité il n’a rien dit quand je l’ai sanctionné mais aujourd’hui je me demande si je dois reconnaître mon erreur ou me taire, car ma crédibilité de manager est en jeu. Que me conseillez-vous ? K.P.- Rabat

Je suis dans le secteur des services et je remarque que mes clients reportent de plus en plus leur stress sur moi. Je comprends que nous soyons tous sur la brèche et que les erreurs ne sont pas une option mais il y a des limites ! Je reçois des dizaines d’appels et parfois à des heures tardives, sans parler de WhatsApp qui est devenu le nouveau moyen de communication pour eux ! Le pire c’est quand ils rejettent aussi certaines de leurs erreurs sur moi !Bref, j’aimerais bien pouvoir recadrer ces clients mais sans pour autant dégrader la qualité de notre relation. Que me conseillez-vous ?J.S.- Rabat

A force de nous dire en formation que nous devons reconnaître les forces de nos collaborateurs, faire des feedbacks positifs…, on se retrouve avec des gens qui ont un ego démesuré et qui nous prennent de haut !
Je ne suis pas d’une intelligence rare mais j’ai quand même 2 à 3 fois plus d’expérience que certains qui ne sont absolument pas capables de se remettre en question et qui pensent que tout ce qu’ils font, disent et pensent est d’une perfection proche du sublime ! Du coup, on ne sait même pas comment leur faire une remarque ! Que me conseillez-vous ? J.P.- Rabat

Je savais que ça allait arriver un jour : un de mes collègues a été promu et maintenant il est mon manager direct. Mais c’est incroyable comment il a changé quasiment du jour au lendemain ! Avant c’était une personne «normale», un collègue de travail plutôt sympathique et on partageait beaucoup de choses, notamment notre vision critique du top management qui est tellement loin de la réalité. Aujourd’hui, il s’est transformé en «boss» hautain, très sévère et je ne le reconnais plus. Je ne comprends pas trop ce revirement et surtout je ne le trouve pas du tout intelligent ! K.E.- Rabat

J’ai une patronne qui est brillante, mais qui semble ne pas considérer tout ce qui est «en dessous d’elle». Je la soupçonne même de ne même pas nous VOIR ! Elle est vraiment ADORABLE avec ses collègues, mais avec nous c’est une tout autre histoire. Elle nous adresse à peine la parole et quand c’est le cas, c’est avec un ton vraiment blessant. Je voudrais lui faire comprendre que sa manière de faire n’est pas acceptable mais je ne sais pas trop comment m’y prendre. Que me conseillez-vous ? G.P.- Rabat

Compte tenu de mes prérogatives, je dois parfois prendre des décisions difficiles. Il y a quelques semaines, j’ai dû prendre une décision difficile mais indispensable concernant des personnes qui ne respectaient en aucun cas nos procédures et notre éthique. Bien sûr, je m’attendais à un tollé de la part de «leurs amis» mais la DG m’avait assuré de son entier soutien donc j’étais confiant. Aujourd’hui, «ça chauffe» mais au lieu de me soutenir ma DG se désolidarise de plus en plus de moi. Je suis seul face aux loups. Que me conseillez-vous ? H.R.- Casablanca

Je ne pensais pas que cela pouvait arriver dans une grande entreprise. Et pourtant, notre DRH est loin de ce qu’on peut imaginer ! Il ne cesse de surveiller tout le monde, il est à l’affût du moindre bruit de couloir pour se précipiter à le transmettre au DG et il ne fait absolument RIEN pour nous !
Par exemple, nous n’avons pas eu de formation depuis près d’une année et je suis toujours à la recherche d’un descriptif de poste précis me concernant ainsi que mon équipe. Même si j’aime vraiment mon job, travailler sans cadre RH me dérange vraiment et je ne sais pas comment communiquer avec cette personne qui se prend pour un grand patron inaccessible et hautain.
Que me conseillez-vous ? D.O.- Casablanca

Finalement, personne ne sait dire non dans votre entreprise !

Bravo ! Même si 6 mois c’est long, en voulant faire ce premier pas, vous faites preuve de maturité émotionnelle, ce qui est assez rare pour le souligner. Vous avez su en effet mettre de côté ce fameux ego qui coûte si cher à nos entreprises (si nous devions réellement étudier cet impact je suis sûre que nous serions plus que surpris de l’effet redoutable de l’ego sur la performance collective).

Je ne pensais pas qu’à 43 ans j’allais être rangé dans la catégorie des «has been». Et pourtant c’est bien ce qui semble se passer avec les membres de mon équipe. J’ai la chance d’être entouré de jeunes issus des meilleures écoles. Nous avons des conflits générationnels, mais je ne pensais pas que cela allait être aussi complexe ! Ils ne sont pas motivés par les mêmes choses que moi et ils ont une indépendance d’esprit qui me déroute ! Que me conseillez-vous ? K.R.- Rabat

La campagne d’évaluation touche à sa fin, et, comme d’habitude, nous devons gérer les «mécontents», ceux qui n’ont pas obtenu le bonus ou l’augmentation espérés (voire les deux). Le pire c’est que, parfois, nous (les managers) avons promis certaines choses mais qui ont été refusées par la direction. Celle-ci, bien sûr, n’a pas besoin de gérer au quotidien nos équipes ! Que me conseillez-vous ? F.U.- Casablanca

Je gère une équipe de 10 commerciaux et nous avons en général d’assez bons résultats. Tout se passe bien sauf avec l’un d’entre eux qui se considère comme «la star de l’équipe». C’est vrai qu’il a régulièrement de très bons chiffres mais cela s’explique en partie par le fait qu’il est le plus ancien et qu’il a donc un portefeuille de clients (qu’il garde jalousement) plus conséquent que les autres. Mais cela n’excuse pas certains de ses agissements comme le fait d’avoir SES propres horaires, de passer outre mes directives pour accorder des remises souvent très importantes ou encore de ne pas suivre les procédures de commande pourtant strictes au sein de notre entreprise. Que me conseillez-vous ? H.P.- Casablanca