Posts From Tahar Abou El Farah

Avec l’adoption de cette loi, le Maroc satisfait désormais tous les critères d’adhésion à l’OGP. Elle vise la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à la protection des libertés et des droits fondamentaux.

Le Projet de loi relatif au CNDH a été présenté, examiné et voté à la majorité des conseillers, en commission, en une seule séance.

Le PJD, du moins un clan du parti, continue de jouer sur les deux bords. Ayant frôlé la crise, les membres de la majorité se décident, si tout va bien, à signer enfin la charte de la majorité. Le gouvernement, imperturbable, ne veut pas se laisser distraire.

La problématique est provisoirement résolue en attendant la réforme du code pénal.

Depuis sa création en 2015, le BCIJ a démantelé 49 cellules terroristes, dont 44 liées directement à l’Etat islamique, et arrêté 772 personnes.

En s’attaquant ouvertement au RNI et à l’USFP, l’ancien secrétaire général du PJD met en danger la cohésion de la majorité. Le parti de la Colombe continue de dévoiler ses propositions pour combattre le chômage et réformer la santé et l’enseignement. Le PAM gagné par l’incertitude. L’agenda et la date de son futur et crucial conseil national sont toujours inconnus.

Plusieurs partis appellent à la réinstauration du mode de scrutin uninominal.

Pour le moment il ne s’agit que de vidéos, mais le ministère de l’intérieur promet de sévir.

Il continue d’annoncer des propositions concrètes dans les domaines de l’emploi, l’enseignement et la santé.

En intégrant le CSP, le Maroc renforce sa présence sécuritaire sur le continent. Désormais, le Royaume gardera un œil, de près, sur le contenu et le ton des documents et actes émis par l’UA. La création d’un ministère chargé de la coopération africaine est un message fort.

Les députés du PJD veulent fusionner le Fonds de développement rural avec celui de la réhabilitation sociale.

L e Souverain a présidé, le 22 janvier, un conseil des ministres juste après la nomination des nouveaux ministres.