Posts From Salah Agueniou

La loi 99-15 vise à assurer la couverture retraite pour les indépendants, mais aussi à attirer dans le circuit organisé les activités du secteur informel. Le texte de loi se caractérise par une grande souplesse. Le système démarrera avec les catégories professionnelles déjà organisées.

Malgré le mouvement de privatisations, de regroupement et même de liquidation lancé depuis près d’un quart de siècle, le portefeuille public demeure encore assez consistant. Une nouvelle approche est préconisée pour la gestion de ces entités publiques. La loi 39-89 encadrant les privatisations devrait en conséquence être révisée.

Plus d’un quart des dépenses fiscales profitent aux activités immobilières n Le tourisme, lui, n’en bénéficie que pour…166 millions de DH. Avec la volonté d’améliorer l’offre exportable, faut-il continuer à soutenir les produits et services non échangeables ?

Les budgets de l’éducation, de la santé et de l’investissement en forte hausse. Une brochette de mesures fiscales au profit des entreprises. Les recettes fiscales en hausse prévisible de 5% en 2018.

La production a augmenté de 5,1% n Plus de la moitié provient des concessionnaires privés. Les ventes aux abonnés THT, HT et MT ont progressé de 6,3%.

Le gouvernement prévoit une croissance de 3,5%, le HCP de 2,9%.

Les investissements dans les industries de transformation ont augmenté de 13,2% en moyenne annuelle depuis 2006. Les emplois manufacturiers ont progressé à raison de 2,6% par an en moyenne. Le taux d’intégration dans le tissu industriel marocain est en moyenne de 65% en 2014.

A fin juin, le compte des transactions courantes a accusé un déficit de 38 milliards de DH, en hausse de 60% en glissement annuel. Au vu de cette évolution, faut-il se dépêcher de mettre en œuvre la réforme du régime de change ?

Sur la première moitié de 2017, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,2%, tandis que le niveau général des prix a, lui, quasiment fait du surplace. La maîtrise de l’inflation à ce niveau est-elle bonne pour la croissance ?

En avril 2016, les parties au dialogue social étaient presque arrivées à un accord que des raisons conjoncturelles ont empêché d’aboutir. Cet accord portait notamment sur l’amélioration des revenus. Le volet législation du travail fera certainement l’objet d’un «package».

L’ONDH met au point une nouvelle mesure de la pauvreté proche de celle du PNUD. Cette mesure, dite IDLM, met l’accent sur une somme d’indicateurs à même de renseigner sur le niveau du bien-être des populations. Les pouvoirs publics disposent désormais d’un précieux outil pour mieux orienter leurs interventions à l’échelle locale, provinciale et régionale.

Les finances publiques, telles qu’elles apparaissent dans les statistiques de la Trésorerie générale du Royaume (TGR), continuent leur orientation favorable, enregistrant au terme des huit premiers mois de l’exercice une hausse des recettes (5,6%) supérieure à celle des dépenses (2,9%). Ceci, alors même que les recettes non fiscales ont accusé une baisse de 7,2%. C’est dire le rythme relativement élevé de la croissance des recettes fiscales, qui ont bondi de près de 7%.