Posts From Reda Harmak

Le dispositif couvre toutes les catégories d’autorisations, des plus simples à celles touchant les commerces classés, en passant par les permis d’occupation du domaine public. De la prise de rendez-vous à l’octroi de l’autorisation, toutes les procédures administratives seront gérées par une nouvelle plateforme électronique.

Le cadre comptable élaboré par BAM pour la comptabilisation de cette activité pousse les banques à un maximum de transparence dans leur communication financière. Les établissements qui exercent à travers des fenêtres participatives devront isoler leurs activités au niveau d’un bilan et d’un compte de produits et charges dédiés.

Les banques ne s’attendent pas à ce que la finance participative fasse une percée fulgurante au Maroc. Elles envisagent toutes au maximum 10% de part de marché pour cette nouvelle industrie, ainsi qu’il ressort de leurs business plans déposés auprès de Bank Al-Maghrib.

Hormis une communication discrète sur quelques sites institutionnels, les banques ne se pressent pas pour faire connaître le mécanisme au grand public. La communication autour du dispositif montera progressivement en régime selon la corporation bancaire.

Elles seront bientôt publiées au Bulletin officiel. Les caractéristiques techniques pour les comptes d’épargne et les contrats de financement adoptées. Les restrictions entérinées pour les fenêtres participatives.

Jusque-là spécialisé dans le crédit immobilier, le courtier devrait démarrer cette activité à la prochaine rentrée. Il vendra aux établissements de crédit des signaux d’intérêt de la clientèle recueillis à travers sa plateforme web.

La profession se plaint de ne pas avoir été associée à la rédaction du texte, alors qu’elle est exposée aux sanctions. Les professionnels soumettront au ministère de l’urbanisme des recommandations devant être prises en considération dans les textes d’application en cours d’élaboration.

La banque lancera sous peu des prêts à mensualités modulables et des offres pour mieux accompagner les acheteurs dans le cadre de la VEFA. L’établissement croît plus rapidement que le marché sur le crédit habitat.

Les taux du crédit immobilier descendent à 4,3%, un niveau jamais atteint pour la clientèle standard. Le crédit à la consommation en dessous de la barre des 5%. Les clients n’hésitent plus à faire jouer la concurrence.

«La pression sur les marges d’intermédiation est de plus en plus une réalité au Maroc».

L’année 2016 a été celle de tous les records pour Renault Maroc. Le groupe a produit 345000 véhicules sur la période, en progression de 20%. Ce total intègre 273 176 véhicules fabriqués à l’usine Renault-Nissan de Tanger et 71 824 à l’usine Renault de Casablanca (Somaca), des volumes jamais atteints jusque-là sur les deux sites.

L’année 2016 s’est terminée en queue de poisson pour le secteur cimentier. La demande a connu une chute de 12,46% en décembre dernier qui a induit une baisse de 0,7% sur toute l’année avec un volume écoulé de 14,2 millions de tonnes.