Posts From Soufiane Nakri

Le marché de l’audit et du conseil accueille un nouvel entrant. Il s’agit de BM&A, un cabinet français qui vient d’annoncer l’ouverture d’un bureau à Casablanca (il est présent à Paris et Lyon).

Seulement 408 entreprises ont décroché le statut d’opérateur économique de la Douane et 53 sont catégorisées par la DGI. Les deux administrations conviennent qu’il faut mieux communiquer sur ces dispositifs. Les services proposés dans le cadre de la catégorisation fiscale sont en train d’être revus.

Le conseil régional a arrêté un budget de 55 MDH pour verser des subventions ou des primes à l’emploi. Pour être éligible, un projet doit requérir un investissement supérieur ou égal à un million de DH et générer au moins 20 emplois. Sur 278 dossiers d’investissement traités en 2016, seulement 10% émanent des MRE.

La filiale de la Banque Populaire s’apprête à inaugurer un nouveau siège dans la zone franche d’exportation de Tanger et propose le factoring et le leasing en devises. En 2016, son produit net bancaire a progressé de 37%, à près de 185 MDH.

Baptisée Wafa Pro, la solution est une multirisque permettant la couverture de plusieurs risques et une indemnisation rapide. Le produit est simplifié au maximum pour une plus grande transparence.

L’industrie draine plus de la moitié des investissements. Création de 5 929 entreprises, dont 97% de SARL. Plusieurs procédures sont dématérialisées.

L’association déplore la baisse d’activité et du chiffre d’affaires. Hormis la conjoncture, la crise est imputée à une réglementation restrictive. La profession compte 1 665 comptables agréés inscrits et 2 400 prestataires sans statut.

Les participants sont venus de différents pays pour partager leurs expériences et présenter leurs dernières innovations dans les systèmes de paiement. Les solutions des entreprises marocaines s’exportent bien sur le continent.

n Huit établissements ont obtenu la reconnaissance de leurs diplômes par l’Etat. Les documents seront conjointement signés par le président de l’institution concernée et celui de l’université publique de la région. Les lauréats ont la possibilité d’exercer dans le secteur public et des métiers réglementés.

Le dispositif légal touche tous les aspects liés à la sécurité, la santé et l’hygiène dans l’entreprise. La procédure est respectée seulement par les entreprises qui visent une certification ou des filiales de grands groupes étrangers. Le manque des inspecteurs de travail est la première raison du non-respect de la loi.

La Confédération des junior-entreprises marocaines (CJEM) a effectué, mardi 18 avril, sa première sortie à l’Institut français de Casablanca. Objectif : médiatiser le mouvement des junior-entreprises au Maroc et exposer son plan d’action axé essentiellement sur la formation et l’évaluation des entrepreneurs, tout en intégrant de nouvelles entités. La stratégie de la confédération porte également sur l’accompagnement des junior-entreprises non pas au Maroc seulement, mais aussi en Afrique.

Une noria d’éditeurs se battent contre les géants des solutions informatiques de gestion. Les PME, les fiduciaires et les experts-comptables sont les principaux clients.