Posts From Soufiane Nakri

L’offre est constituée d’un mix entre espaces de co-working et bureaux fermés. La demande porte beaucoup plus sur la location des petits bureaux privés, prisés par les start-up et les free-lances. Il est possible de trouver un espace de travail à 2 500 DH le mois.

La banque cible les entreprises installées dans la zone ou bénéficiant d’un statut offshore, ainsi que les multinationales et la clientèle privée étrangère. En 2016, le produit net bancaire de la filiale offshore a progressé de 22%.

Le commerce moderne est beaucoup moins cher, mais la proximité et le «carnet de crédit» constituent des atouts précieux pour le réseau traditionnel. Un commerçant de proximité peut exposer jusqu’à 5 000 références dans un petit espace. Certains clients se détournent des GMS pour éviter les achats impulsifs.

Un guide a été publié pour promouvoir la culture de la RSE auprès des émetteurs et des professionnels du secteur. Il fournit une approche pratique pour la mise en place de cette démarche et l’adoption du Reporting extra-financier.

Le marché de l’audit et du conseil accueille un nouvel entrant. Il s’agit de BM&A, un cabinet français qui vient d’annoncer l’ouverture d’un bureau à Casablanca (il est présent à Paris et Lyon).

Seulement 408 entreprises ont décroché le statut d’opérateur économique de la Douane et 53 sont catégorisées par la DGI. Les deux administrations conviennent qu’il faut mieux communiquer sur ces dispositifs. Les services proposés dans le cadre de la catégorisation fiscale sont en train d’être revus.

Le conseil régional a arrêté un budget de 55 MDH pour verser des subventions ou des primes à l’emploi. Pour être éligible, un projet doit requérir un investissement supérieur ou égal à un million de DH et générer au moins 20 emplois. Sur 278 dossiers d’investissement traités en 2016, seulement 10% émanent des MRE.

La filiale de la Banque Populaire s’apprête à inaugurer un nouveau siège dans la zone franche d’exportation de Tanger et propose le factoring et le leasing en devises. En 2016, son produit net bancaire a progressé de 37%, à près de 185 MDH.

Baptisée Wafa Pro, la solution est une multirisque permettant la couverture de plusieurs risques et une indemnisation rapide. Le produit est simplifié au maximum pour une plus grande transparence.

L’industrie draine plus de la moitié des investissements. Création de 5 929 entreprises, dont 97% de SARL. Plusieurs procédures sont dématérialisées.

L’association déplore la baisse d’activité et du chiffre d’affaires. Hormis la conjoncture, la crise est imputée à une réglementation restrictive. La profession compte 1 665 comptables agréés inscrits et 2 400 prestataires sans statut.

Les participants sont venus de différents pays pour partager leurs expériences et présenter leurs dernières innovations dans les systèmes de paiement. Les solutions des entreprises marocaines s’exportent bien sur le continent.