Posts From Wiam Markhouss

L’opération nationale de régularisation n’a pas donné les résultats escomptés, mais quelques villes touristiques poursuivent le travail. A Marrakech, près de 280 maisons d’hôtes sont sorties de l’informel depuis 2015. Les résultats sont faibles à Rabat et Fès. Des pourparlers sont en cours entre l’Exécutif et Airbnb pour régler le problème du parc locatif des particuliers.

Un décret d’application permet aujourd’hui de déposer des indications géographiques avec des caractéristiques déterminées selon un cahier des charges précis. La contrefaçon des produits d’artisanat marocains sera plus compliquée. L’objectif est de booster le chiffre d’affaires à l’export et de faire bénéficier les régions d’origine de la richesse créée.

Le marché du mobilier de bureau est estimé à un milliard de dirhams par an. Koralux essaie de se frayer un chemin sur le segment haut de gamme estimé à 150 MDH. Sa clientèle est composée à 80% de grandes entreprises.

Il pèse entre 55 000 et 60 000 tonnes par an pour un chiffre d’affaires de 3 milliards de DH. De nouveaux entrants comme Novatis et Salman Tea veulent bousculer l’ordre établi. Six groupes se partagent 80% du marché.

AccorHotels vient d’ouvrir son premier Ibis à Mohammédia, au Central Park du groupe Mfadel. Le partenariat avec le promoteur pourrait s’étendre à d’autres programmes immobiliers.

A peine 2,5 millions de cartes bancaires sur un stock de 14,1 millions sont utilisées régulièrement pour le paiement. Le CMI, qui dit ne pas sentir le poids de la concurrence pour le moment, compte investir 190 MDH sur cinq ans. Il vise à terme un développement en Afrique subsaharienne.

Les industriels sont obligés d’importer l’essentiel du cuir, faute d’une offre locale suffisante et de qualité. Les exportations font du surplace et les importations massives de produits d’entrée de gamme dérangent les opérateurs sur le marché local. La Fédic optimiste grâce aux contrats de performance signés début 2016.

L’essentiel de l’activité porte sur la chirurgie esthétique et la prise en charge de patients de l’Afrique subsaharienne. La capacité litière et le nombre de structures sont insuffisants. L’Etat n’a pas encore défini une stratégie claire pour encourager les investissements.

L’entreprise revendique le premier rang dans l’activité de logistique automobile. Elle veut développer davantage le fret aérien et le transport vers l’Afrique de l’Ouest.

La société koweïtienne NAS offre depuis 2017 ses services dans sept aéroports marocains. Limousine au pied de l’avion, accès aux salons privés, restauration, accompagnement : les prix vont de 400 à 1 000 DH. 99 900 clients ont sollicité ses services en 2017.

L’extension de la taxe d’écran (5%) à la publicité digitale diffusée sur les écrans publicitaires LED, les écrans d’ordinateurs, de téléphones, de tablettes… a fini par mobiliser les éditeurs de journaux (FMEJ), les agences de communication (UACC) et les annonceurs (GAM).

Une façade maritime de 400km, des dunes de sable à perte de vue, une histoire millénaire autour des ksours, du commerce caravanier et des zaouïas, un patrimoine rupestre datant de 3 000 ans… La région a tout pour plaire.