Posts From Loubna Chihab

L’évolution des encours reflète l’arbitrage des investisseurs en faveur des actifs risqués. Les souscriptions des personnes physiques sont en hausse. Le marché devrait continuer à attirer du cash en 2018.

Sur 130 opérateurs sondés, 89% ne connaissent pas suffisamment les produits proposés par les institutions financières. 60% ont des difficultés d’accès au financement pour se développer en Afrique. Le patronat appelle l’Etat à renforcer son appui aux PME.

Le PLF 2018 offre des avantages fiscaux pour les prises de participation dans les start-up. Le fonds MNF investit généralement entre 1 et 5 MDH par société. Grâce au fonds Innov Invest, 700 millions de DH seront investis dans des start-up.

Le nouvel organe proposera des sanctions en cas de manquements ou la transmission des dossiers à la justice en cas d’infractions. En cas de contestation, le mis en cause aura un délai de 60 jours pour introduire un recours en annulation devant le tribunal.

Le chèque est de moins en moins utilisé pour les paiements. Toutes les transactions d’un montant supérieur à 10 000 DH doivent pourtant être effectuées par chèque barré ou par virement. L’émetteur d’un chèque sans provision risque 1 an à 5 ans d’emprisonnement et une amende de 2 000 à 10000 dirhams.

Plusieurs plateformes internationales sont accessibles à partir du Maroc. Toutes les compétences sont prisées : rédaction, marketing, finance… Les plateformes en ligne veillent à sauvegarder les intérêts des free-lances et des donneurs d’ordre.

La mise initiale est au minimum de 50 000 DH. Certains contrats exigent une prime unique minimum de 200 000 DH. Le rendement a baissé ces dernières années mais demeure supérieur à 4%. La plus-value est soumise à l’IR en cas de rachat avant 8 ans de la souscription.

Depuis leur lancement en 2011, les plans d’épargne n’ont réussi à capter que 134 MDH à fin juin 2017. Manque de souplesse des produits, efforts de communication insuffisants, paramètres non adaptés aux besoins…, les lacunes sont nombreuses. Les professionnels appellent à une refonte du dispositif pour mieux capter l’épargne longue.

Les analystes valorisent le titre à 279 DH, soit moins que son cours actuel en bourse. Ils tablent sur un PNB et un bénéfice net part du groupe en hausse respectivement de 3,3% et 6,6% .

Le chiffre d’affaires du groupe recule en raison des nouvelles mesures de régulation au Maroc et à l’international. Le résultat net part du groupe progresse de 4% grâce aux filiales internationales.

Sur les 5 dernières années, le Masi a réalisé une performance de 25%. Huit valeurs sur 70 ont réalisé des performances supérieures à 100%. Un investissement dans 100 actions Dari Couspate en 2012 aurait rapporté 278800DH en 2017.

Selon l’agence de notation EMR, le Maroc devrait adopter un modèle régional de notation à Casablanca qui pourrait couvrir l’ensemble des pays d’Afrique.